PUBAFFAIRS NEWS & DEBATES

INVITATION | The project UNIT-e: real-life implementation feedback to legislators for a major EU Long Distance e-mobility project & Panel Debate on the way forward for cleaner road transport (June 26)

We are delighted to invite you to an afternoon discussion followed by a  debate on the way forward for cleaner road transport, which will be held on the 26th of June at the premises of The Office, rue d’Arlon, 80, Brussels.

This event will consist of a presentation on the results of the UNIT-e project, from 15.00 to 18.00, followed by a panel debate on the way forward for cleaner road transport, from 18.30 to 20.00.

The reception for the panel debate will start at 18.00.

The entire event will be moderated by Hughes Belin, freelance journalist.

Click here to download the updated programme

This event is organised in partnership with


  EVENT PROGRAMME 

UNIT-E Session (15.00-18.00)

15.00 > 15.05 | Introduction |

  • Patrick GAGNOL, Electric Mobility Project Manager, EDF

15.05 > 15.20 | Keynote speech |

  • Richard FERRER, Senior Project Manager, Innovation and Networks Executive Agency (INEA), European Commission

15.20 > 15.30 | UNIT-e project |

  • Patrick GAGNOL, Electric Mobility Project Manager, EDF

15.30 > 16.05 EV market outlook and needs in term of charging infrastructure by EV manufacturers

  • Odile GARÇON, Project Director, Electrical Vehicle Program, Infrastructures & Connected Services, Renault (France)
  • Kiyoko KURABAYASHI, EU Affairs Manager, Nissan (France)
  • Dr. Abayomi Otubushin, Corporate and Governmental Affairs, Representative Office Brussels, BMW Group (Germany)

16.05 > 16.45 Operators vision & UNIT-e implementation

  • Lucas MALACARNE, Project Manager EM, Sodetrel (France)
  • Geert LEPPENS, Customer Experience Manager, EDF Luminus (Belgium)
  • Andrea TREBIANI, Business Development Manager, ABB (Italy)
  • Simon CROWFOOT, Board Director, Ecotricity (UK)

16.45 > 17h00  COFFEE BREAK


17.00 > 17.50 

The Italian recharging infrastructure situation 

  • Pier Giuseppe NASO RAPPIS, General Secretary, IIC Istituto Nazionale delle Comunicazioni (Italy)

 Cross-border interoperability: assessment and recommendations 

  • Gilles CRAGUE and Anne GUILLEMOT, Researchers, Ecole des Ponts (France)

French Operator association AFIREVs’ vision: European interoperability issues 

  • Gilles BERNARD, President AFIREV Association Nationale pour le Développement de la Mobilité Électrique (France)

Round table:  eMobility services and interoperability in Europe

Patrick Gagnol (EDF), Gilles Bernard (AFIREV), Eric van Voorden (Last Mile Solution), Simon Crowfoot (Ecotricity), Odile Garçon (Renault), Kiyoko Kurabayashi (Nissan)

17.50 > 18.00 Future: towards high power « 350 kW » fast charging stations? 

  • Patrick GAGNOL, Electric Mobility Project Manager EDF (France)
  • Andrea TREBIANI, Business Development Manager ABB (Italy)

18.00 > 18.15 UNIT-e session closure by the European Commission

  • Helmut MORSI, Advisor to Director “Investments, Innovative & Sustainable Transport”, DG MOVE,  European Commission

18.00 > 18.15  COFFEE BREAK


PANEL DEBATE ON THE WAY FORWARD FOR CLEANER ROAD TRANSPORT

18.15 > 18.30 | Registrations |

18.30 > 18.40 | Keynote speech | Ismail Ertug MEP (S&D/DE), Member of the Committee on Transport and Tourism, European Parliament

18.40 >19.45  | Panel discussion |

  • Claire DEPRE, Head of Unit, DG MOVE C3, Intelligent Transport Systems, European Commission
  • Ismail Ertug MEP (S&D/DE), Member of the Committee on Transport and Tourism, European Parliament
  • Gregory PLANTET, Chief Financial Officer, Sodetrel
  • Christian EGENHOFER, Director Energy Climate House, Centre for European Policy Studies (CEPS)
  • Marie France Van Der Valk, Director European Affairs and Representation to the European Institutions alliance, Renault Nissan

19.45 > 20.00 | Question & Answer session |

The debate will be moderated by Hughes Belin, freelance journalist

20.00 | Networking cocktail |

***

About the UNIT-e results presentation and the panel debate on the future of electric mobility

Directly affecting public health, especially in city centres, the ever growing emission of CO2, PM and NOx is now high on the political agenda in Europe as well as on a global level. There is now a strong political push towards cleaner mobility. This is opening the field to a wide range of technological developments, for which sound business models still have to be found.

The Commission has recently come out with a set of legislative proposals to decarbonise the transport sector. Electric mobility, the recent progress in batteries allowing to consider the adoption of electric vehicles for intercity journey, is considered part of the solution. The deployment of charging infrastructure to accompany this transition has been supported by the Connecting Europe Facility Program, leading to the existence of fast chargers along mobility corridors in Europe.

From a user’s perspective, this has to be implemented seamlessly, while ensuring a continuity of service when driving across borders. Charging time is also a challenge that must be addressed, compromising between user’s experience and acceptable costs.

This part of the event will present the results of UNIT-e, an EU Project, which deployed the infrastructure and services allowing electric driving from Dublin to Genoa, setting the foundation for an EU-wide interoperability of electro-mobility services.

These presentations will serve as a basis for an open debate between market players and legislators on the way forward for cleaner road transport.

Which is the most adequate infrastructure to support the deployment of electric mobility in Europe? Will the electricity system sustain this additional demand? Are incumbents well-positioned to develop the market or are we awaiting new players? What are the best measures to unleash private investment?

 

About the UNIT-e project

The European project UNIT-e, co-financed by the European Commission through the CEF program, brings together some important European e-mobility stakeholders such as energy suppliers, constructors, charger suppliers, city operators and academics. These include EDF and its affiliated companies Sodetrel and EDF Luminus, but also Renault, Nissan, BMW, Porto Antico di Genova, IIC (Istituto Internazionale delle Comunicazioni) and ENPC (Ecole des Ponts et Chaussées).

The project foresees the installation of fast charging stations at strategic locations along the Belgian, French, Italian and British motorways. This initiative sets the basis for an operational e-mobility network linking northern and southern Europe.

UNIT-e has created one of the first interoperable fast charging networks for electric vehicles in Europe (close to 300 FC available). It is connected to networks from previous projects including TEN-T, Corri-Door, and RCN. 38 stations «50 kW» have been installed : 5 in France, 6 in the UK, 4 in Italy (+ 4 stations 22 kW on the same sites), 23 in Belgium.

To learn more about the project UNIT-e you can also watch this video

 

In collaboration with

 

[FR] Album photos | Débat | La gouvernance économique de la zone euro: quelles possibilités d’arriver à un consensus de long terme? (Juin 20)

[FR] INVITATION | La gouvernance économique de la zone euro: quelles possibilités d’arriver à un consensus de long terme? (Juin 20)

 

 

 

 

 

Nous sommes heureux de vous inviter à une soirée de discussion organisée par PubAffairs Bruxelles et la Représentation Permanente de l’Organisation Internationale de la  Francophonie (OIF) auprès de l’UE sur la possibilité d’arriver à un consensus de long terme sur la gouvernance de la zone euro avec nos orateurs M. Gabriele Giudice, Chef d’unité, Approfondissement de l’UEM et macroéconomie de la zone euro, Commission européenne, DG ECFIN, le Député Jakob von Weizsäcker (S&D/DE), le Député Frank Engel (PPE/LU) et M. Gregory Claeys, Chercheur associé, Bruegel.

Le débat sera modéré par Gabriel Gresillon, correspondant à Bruxelles pour Les Echos.

 

À propos du débat

Au début de l’année 2017, le Parlement européen a publié un rapport qui a examiné et évalué les enjeux de la gouvernance économique de la zone euro en soulignant l’importance de favoriser un véritable débat sur l’évaluation globale de l’ensemble de la zone euro. Entre-temps, les élections italiennes ont  abouties à la formation d’un nouveau gouvernement et les résultats des élections en France et en Allemagne ont relancé le débat sur les possibles réformes de la zone euro.

Dans ce contexte, le rapport des Institutions européennes «Compléter l’Union économique et monétaire européenne» de 2015, notamment préparé par le président Juncker en coopération avec Donald Tusk, et les présidents de l’Eurogroupe, de la Banque centrale européenne et du Parlement européen, a été de nouveau au centre de l’attention lorsque des indications sur le timing, les modalités et les mesures nécessaires ont été données, afin que l’Union économique et monétaire puisse retourner vers un chemin de  stabilité et une prospérité de long terme.

En effet, le rapport représente une feuille de route pour les réformes de la gouvernance économique européenne qui, dans le contexte actuel, sont considérées par plusieurs observateurs comme nécessaires et urgentes. La gouvernance économique de la zone euro: quelles possibilités d’arriver à un consensus de long terme?

 

Cet évènement est régi par la règle de Chatham House Les participants sont libres d’utiliser les informations reçues, mais ni l’identité ni l’affiliation des participants ne peuvent être révélées. Pour cette raison, sauf autorisation expresse de PubAffairs Bruxelles, le tournage et/ou l’enregistrement des débats est strictement interdit.

 

L’évènement commencera avec une réception à 19h00, suivie par un débat à 19h30.

Nous espérons avoir le plaisir de vous voir le 20 Juin à 19h00 dans les locaux de The Office, rue d’Arlon, 80, Bruxelles.

A la fin de chaque débat, les participants sont invités à continuer la discussion autour d’un verre dans une ambiance conviviale.

 

Photo Album | Debate | Is a more integrated energy system the answer to the challenge of decarbonising Europe’s cities?

Photo Album | Debate | What role for energy storage systems in the EU energy transition?

EU prize for Cultural Heritage / Europa Nostra Awards – 29 winners announced | EU Commission Press

Today, the European Commission and Europa Nostra, the leading European heritage network, have announced the winners of this year’s EU Prize for Cultural Heritage / Europa Nostra Awards. 

The 29 laureates from 17 countries have been recognised for their accomplishments in conservation, research, dedicated service, and education, training and awareness-raising. Cultural heritage is in the spotlight throughout 2018 as the European Year of Cultural Heritage 2018 sees many initiatives and events being organised across the continent to celebrate Europe’s rich cultural heritage. Tibor Navracsics, Commissioner for Education, Culture, Youth and Sport said: “Cultural heritage in all its different forms is one of Europe’s most precious assets. It builds bridges between people and communities, as well as between the past and the future. It is central to our identity as Europeans, and also has a vital role in driving social and economic development. I congratulate the winners of the 2018 EU Prize for Cultural Heritage / Europa Nostra Awards and their teams for their exceptional and innovative work. Thanks to their talent and commitment, numerous European cultural heritage treasures have been safeguarded and revitalised. And importantly, their work enables people from all backgrounds to discover, explore and engage with our rich cultural heritage, fully in the spirit of the European Year of Cultural Heritage.” More information on the award winners can be found here. They will be honoured at a high-level European Heritage Awards Ceremony, co-hosted by Commissioner Navracsics and the President of Europa Nostra, Maestro Plácido Domingoon 22 June in Berlin, during the first ever European Cultural Heritage Summit.

EVENT HIGHLIGHTS | Is the lack of deeper European integration outranking any other EU threats?

On the 7th of March PubAffairs Bruxelles hosted a debate about whether the lack of deeper European integration is outranking any other EU threats. Ms Pervenche Berès MEP, Mr Pawel Swieboda, Deputy Head of the European Political Strategy Centre, European Commission, Mr Brando Benifei MEP and Mr Grégory Claeys, Research Fellow, Bruegel werre all present as speakers.

The debate was moderated by Valentina Pop, Reporter, Wall Street Journal.

 

Read the rest of this entry

Album photos | Débat | La «Stratégie numérique» de l’UE pour les Balkans occidentaux: quel impact sur le processus d’élargissement?

[FR] INVITATION | La «Stratégie numérique» de l’UE pour les Balkans occidentaux: quel impact sur le processus d’élargissement? | Mardi 24 Avril

Nous sommes heureux de vous inviter à participer à une soirée de discussion sur le sujet de l’impact de la «Stratégie numérique» de l’UE pour les Balkans occidentaux sur le processus d’élargissement avec nos orateurs Madame Mariya Gabriel, Commissaire à l’Économie et à la Société numériques, Monsieur Johannes Noack, Membre du Cabinet du Commissaire Hahn, Politique européenne de voisinage et négociations d’élargissement, Madame Monica Macovei, Présidente de la Commission parlementaire de stabilisation et d’association UE-Albanie, et Madame Maja Handjiska-Trendafilova, Chef d’unité, Stratégie «SEE2020», Conseil de Coopération Régionale.

Monsieur Stéphane Lopez, Ambassadeur, Représentant de l’Organisation Internationale de la Francophonie auprès de l’UE, tiendra un discours d’introduction.

Madame Mariya Gabriel, Commissaire à l’Économie et à la Société numériques tiendra le discours d’ouverture.

Le débat sera modéré par Quentin Ariès, journaliste freelance.

 

En partenariat avec

À propos du débat

Les pays des Balkans occidentaux sont confrontés à de nombreux défis économiques et sociaux alors qu’ils tentent d’achever une double intégration : entre les pays qui composent la région eux-mêmes et entre ces derniers et l’Union européenne. Le processus de Berlin a eu le mérite de remettre au centre de l’action politique de l’UE la question de l’élargissement et l’Union européenne a adopté une série de nouvelles initiatives pour soutenir le processus de réformes dans les pays de la région afin de soutenir leur intégration. Il s’agit notamment d’initiatives visant à améliorer la connectivité dans les secteurs de l’énergie et des transports, à favoriser le développement économique durable, à consolider l’état de droit et à favoriser le partage des valeurs européennes.

Cependant, comme le Président Juncker l’avait annoncé dans son discours sur l’état de l’Union, la Commission a adopté une stratégie qui offre une perspective d’adhésion selon le rythme et les mérites propres de chaque pays candidat ou potentiel candidat, ainsi qu’en fonction de résultats concrets. Quant à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, elle a lancé une “Plateforme Régionale pour les Investissements” et met l’accent sur la nécessité de rendre la région plus attractive pour favoriser la croissance économique et l’emploi, et sur le rôle de l’intégration régionale. C’est dans ce contexte qu’a émergé un sujet crucial pour le futur des relations entre les Balkans et l’UE: le lien inextricable entre la connectivité numérique et l’approfondissement de l’intégration économique et sociale entre pays des Balkans occidentaux.

En effet, si investir dans les infrastructures est fondamental pour la croissance économique, améliorer les infrastructures physiques seules ne suffira pas à atteindre les résultats souhaités en termes d’intégration régionale et de développement durable. Le sommet de Sofia, que la Bulgarie, présidente du Conseil de l’Union européenne jusqu’en juin, accueillera en mai prochain sera une étape fondamentale pour comprendre comment l’amélioration de la connectivité numérique et l’harmonisation des règles disparates qui y font aujourd’hui obstacle pourront influencer le processus d’élargissement.

Quel impact aura la «stratégie numérique» élaborée par l’UE pour les Balkans occidentaux sur le processus d’élargissement?

Ce évènement est régis par la règle de Chatham House. Les participants sont libres d’utiliser les informations reçues, mais ni l’identité ni l’affiliation des participants ne peuvent être révélées. Pour cette raison, sauf autorisation expresse de PubAffairs Bruxelles, le tournage et/ou l’enregistrement des débats est strictement interdit.

L’événement commencera avec une réception à 19.00, suivie par un débat à 19.30. Nous espérons d’avoir le plaisir de vous voir le 24 avril à 19.00 heures dans les locaux de The Office, rue d’Arlon, 80, Bruxelles.*

A la fin de chaque débat, les participants sont invités à continuer la discussion autour d’un verre dans une ambiance conviviale.

*Veuillez noter SVP que le lieu où nos événements se déroulent a changé

[FR] Résumé | Débat | Politique migratoire et politique d’aide au développement de l’UE en Afrique: dans quelle mesure peuvent-elles converger?

Le mercredi 28 février 2018, PubAffairs Bruxelles a organisé un débat en partenariat avec la Représentation permanente de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) auprès de l’UE qui portait sur la convergence entre la politique migratoire et la politique d’aide au développement en Afrique durant lequel sont intervenus M. Stefano Signore, Chef d’Unité «Migration et Emploi» à la DG Coopération internationale et développement, Commission européenne, Mme Dorothee Starck, Chef d’Unité «Coopération au Développement» à la Représentation permanente de l’Allemagne auprès de l’UE, M. Charles Goerens, Député européen, Commission du développement, Parlement européen, Mme Marie-Christine Vergiat, Députée européenne, Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures et de la Commission droits de l’homme, Parlement européen  et M. Arnaud Zacharie, Secrétaire général du CNCD-11.11.11. Le débat a été modéré par M. Hughes Belin, journaliste freelance.

Read the rest of this entry