Actualités

Evènements de la semaine du 08 au 14 octobre 2018 | Parlement européen – Communiqué de Presse

Réduction de l’utilisation des plastiques à usage unique. De nouvelles règles de l’UE visant à réduire les déchets marins seront mises aux voix en commission de l’environnement et de la santé publique. Elles ciblent les sources principales de microplastiques retrouvés dans les mers et sur les plages d’Europe, qui représentent 70% des déchets marins, et interdiraient d’ici 2021 les produits à usage unique tels que les couverts, les assiettes, les cotons-tiges et les pailles. (Mercredi)

Facebook/Cambridge Analytica. Suite à la rencontre avec le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, et aux trois auditions Cambridge Analytica, la commission des libertés civiles proposera des solutions pour mieux protéger la vie privée des citoyens de l’UE. Les eurodéputés pourraient appeler les autorités nationales et européennes de protection des données à enquêter sur Facebook, et les plateformes en ligne à être tenues pour responsables de la publicité et des campagnes politiques. (Mercredi)

Visas humanitaires. Une initiative législative appelant à un visa européen humanitaire sera mise aux voix en commission des libertés civiles. Ce visa serait disponible dans les consulats et ambassades à l’étranger et permettrait aux demandeurs d’asile d’entrer dans l’État membre délivrant le visa dans le seul but d’y introduire une demande de protection internationale. On estime que 90% des personnes se voyant attribuer une protection internationale dans les États membres sont arrivés dans l’UE via des voies illégales. (Mercredi)

Prix Sakharov 2018. Les députés de la commission des affaires étrangères et du développement voteront, lors d’une réunion à huis clos, pour désigner les trois finalistes du Prix Sakharov 2018 pour la liberté de l’esprit. Huit nominés ont été proposés par les eurodéputés le 27 septembre. Le lauréat sera annoncé le 25 octobre. (Mardi)

Droits des passagers du rail. Les députés de la commission des transports se prononceront sur une mise à jour des droits des passagers du rail afin de rendre l’information fournie aux voyageurs plus claire et d’améliorer l’aide aux personnes à mobilité réduite. Cela permettrait également d’introduire des procédures plus claires pour les réclamations et de réduire la période d’exemption durant laquelle les États membres peuvent continuer à utiliser les règles nationales en matière de droit des passagers pour les services intérieurs. (Mardi)

Budget de l’UE 2019. Les députés de la commission des budgets adopteront une résolution résumant leur vote du 26 septembre sur les chiffres liés au budget de l’année à venir. Cela constituera, une fois confirmé en plénière, leur position pour les négociations à venir avec le Conseil. Les députés souhaitent augmenter les financements à destination d’Erasmus+, de la protection du climat, de la recherche, du traitement de la migration et de la lutte contre le chômage des jeunes. (Mardi)

Activités du Président. Mardi, le Président du Parlement européen, Antonio Tajani, tiendra un point presse avant de participer au débat sur ‘‘l’état de l’Union: le point de vue des régions et des villes’’, dans le cadre de la semaine européenne 2018 des régions et des villes. Plus tard dans la journée, il prononcera également un discours pour l’inauguration de l’année académique du Collège d’Europe à Bruges. Mercredi, le Président Tajani rencontrera Bono, chanteur de U2 et co-fondateur de la campagne One.

Le président Juncker participe à l’ouverture de la Semaine européenne des Régions et des Villes 2018 lundi à Bruxelles | Commission européenne – communiqué de presse

Du lundi 8 au jeudi 11 octobre, 6000 participants – des décideurs et des experts locaux, régionaux, nationaux et européens – se réuniront à Bruxelles pour débattre et échanger au cours de ce qui est devenu « l’événement » annuel de la politique de cohésion à l’échelle européenne.

Plus de 600 intervenants et 200 journalistes pourront également participer à plus de 150 ateliers au cours de cette édition de la Semaine européenne des Régions et des Villes consacrée à la politique de cohésion après 2020. Le Président Juncker ouvrira la Semaine lundi à 14h30, aux côtés de la Commissaire en charge de la politique régionale, Corina Creţu, du Président du Comité des Régions, Karl-Heinz Lambertz et du député européen Pavel Telička. «Cette édition de la Semaine européenne des Régions et des Villes n’est pas comme les autres », a déclaré la Commissaire Creţu avant l’événement, « puisqu’il s’agit de la première après la présentation par la Commission de sa proposition sur la politique de cohésion 2021-2027. Je suis fière de ce que nous avons accompli: une politique radicalement modernisée, plus flexible et simplifiée. Et je suis impatiente d’entendre les impressions de ceux qui consacrent leur vie à la réussite de cette politique sur le terrain.» Parmi les temps forts de la Semaine, citons la cérémonie annuelle des RegioStars Awards, le mardi 9 au soir, et l’annonce des lauréats du troisième appel d’offre pour les Urban Innovative Actions, le mercredi 10. La session d’ouverture avec le président Juncker sera retransmise en direct et les journalistes accrédités sont invités à participer au programme média de la Semaine qui se tiendra au Square (Bruxelles 1000, près de la Gare Centrale).

L’UE investira près de 700 millions d’euros dans une mobilité propre et innovante | Commission européenne – Communiqué de Presse

La Commission européenne propose d’investir 695,1 millions d’euros dans 49 projets clés visant à développer une infrastructure de mobilité propre et innovante en Europe, pour tous les modes de transport. Les investissements proviendront du mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE), le mécanisme financier de l’UE destiné à soutenir le développement et la modernisation des infrastructures, et devraient permettre de mobiliser jusqu’à 2,4 milliards d’euros d’investissements publics et privés.

Les projets sélectionnés fourniront une infrastructure permettant une utilisation accrue des carburants de substitution, des voitures électriques et à hydrogène, moderniseront la gestion du trafic aérien en Europe et développeront le transport par voie navigable et ferroviaire. En soutenant les projets sélectionnés, la Commission concrétise les objectifs énoncés dans son paquet sur la mobilité « L’Europe en mouvement« , qui vise à aider l’UE et les industries européennes et à devenir un leader mondial de l’innovation, de la numérisation et de la décarbonisation. Violeta Bulc, membre de la Commission chargée des transports, a déclaré: « Ces projets sont concentrés sur les sections stratégiques du réseau transeuropéen de transport (RTE-T) afin de garantir une valeur ajoutée et un impact optimaux de l’UE afin de garantir une valeur ajoutée européenne et un impact optimaux. Cela nous permettra d’accélérer encore d’accélérer ultérieurement notre transition vers des technologies propres et à faibles émissions la mobilité à travers l’Europe et à concrétiser avec décision le programme de l’UE en matière d’emploi, de croissance et d’investissement. » Les détails des projets sélectionnés et des informations complémentaires sont disponibles ici.

Evènements de la semaine du 01 au 07 octobre 2018 | Parlement européen – Communiqué de Presse

Session plénière

Des voitures plus propres d’ici 2030. Le Parlement se prononcera sur une nouvelle législation, proposée par la commission de l’environnement, fixant un objectif de 45% de réduction des émissions de CO2 pour les nouveaux véhicules d’ici 2030, avec un objectif intermédiaire de 20% d’ici 2025. Les constructeurs seraient également tenus d’augmenter la part de marché des voitures électriques et des véhicules à émissions faibles. (Débat mardi, vote mercredi)

Services de médias audiovisuels. Les députés se prononceront sur des règles actualisées relatives aux services de médias audiovisuels, garantissant une meilleure protection des enfants et 30% de quotas pour les œuvres européennes au sein des catalogues de plateformes en ligne. Les nouvelles règles s’appliqueront aux diffuseurs, mais aussi aux plateformes telles que Netflix, YouTube ou Facebook, ainsi qu’à la retransmission en direct sur les plateformes de partage de vidéos. (Vote mardi)

État de droit en Roumanie. Les députés débattront des dernières réformes judiciaires en Roumanie et de leurs conséquences sur la séparation des pouvoirs, en présence de la Première ministre Viorica Dăncilă. Une résolution sera mise aux voix en plénière en novembre. (Débat mercredi)

Avenir de l’Europe avec le Premier ministre estonien. Jüri Ratas, Premier ministre d’Estonie, sera le dixième chef d’État ou de gouvernement à débattre de l’avenir de l’Europe avec les eurodéputés et le Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, mercredi à 10 heures. Le Président du PE, Antonio Tajani, et M. Ratas participeront à un point presse commun mercredi à 12h30 devant le salon protocolaire. (Débat mercredi à partir de 10 heures)

Sommet européen. Les députés débattront de leurs priorités pour le sommet du 18 octobre entre les chefs d’État ou de gouvernement à Bruxelles, qui devrait se concentrer sur la migration, la sécurité interne et l’état d’avancement des négociations sur l’accord de retrait du Royaume-Uni, un peu plus de six mois avant le Brexit. (Débat mardi)

Annulation d’une aide pour la Turquie. Les députés voteront sur l’annulation d’une aide de 70 millions d’euros en réserve pour les fonds de pré-adhésion à la Turquie, aucun progrès n’ayant été réalisé par le pays en termes d’État de droit, de démocratie, de droits de l’homme et de liberté de la presse. (Vote mardi)

Lutte contre la criminalité organisée. Les députés se prononceront sur de nouvelles règles qui permettront aux États membres de demander de façon plus rapide et plus simple à d’autres États membres de geler des avoirs d’origine criminelle ou de confisquer des biens d’origine criminelle, afin de lutter contre la criminalité organisée et le terrorisme. (Débat mercredi, vote jeudi)

Activités du Président. Le Président du Parlement européen, Antonio Tajani, tiendra une réunion bilatérale mardi avec le Président du Monténégro, Milo Đukanović, avant que ce dernier ne prenne la parole en séance plénière lors d’une séance solennelle à 11h30. Un point de presse conjoint est prévu à midi en face du salon protocolaire. Mercredi matin, le Président Tajani tiendra une réunion bilatérale avec Jüri Ratas, Premier ministre de l’Estonie.

Nous vous remercions d’avoir assisté à notre débat «Quels défis pour la politique commerciale de l’UE à court et long termes?».

PubAffairs Bruxelles a été ravi d’organiser le 26 septembre le débat entre nos éminents orateurs Monsieur François Roux, Ambassadeur, Représentant de la Belgique auprès de l’UE, Monsieur Pedro Velasco-Martins, Membre du Cabinet de la Commissaire chargée du commerce, Cecilia Malmström, Monsieur Mathieu Maes, Secrétaire général de la Chambre de Commerce Internationale – Belgique et Monsieur David Luff, Professeur associé, Collège de l’Europe et Monsieur Stéphane Lopez, Ambassadeur, Représentant de l’Organisation Internationale de la Francophonie auprès de l’UE qui a tenu un discours d’introduction.

Nous tenons à remercier nos invités, notre modératrice, Hermine Donceel, journaliste freelance, le public et notre partenaire, la Représentation Permanente de l’Organisation Internationale de la Francophonie auprès de l’UE qui a permit à ce débat d’avoir lieu.

Une sélection de photos est disponible en suivant ce lien.

Nous espérons que tous les intervenants, les participants, ainsi que nos membres actuels et futurs se joindront à nous lors de notre prochain débat qui aura lieu en anglais le 9 octobre.

Album photos | Débat | Quels défis pour la politique commerciale de l’UE à court et long termes?

INVITATION | Quels défis pour la politique commerciale de l’UE à court et long termes? (26 Septembre)

 

 

 

 

 

Nous sommes heureux de vous inviter à une soirée de discussion par PubAffairs Bruxelles et la Représentation Permanente de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) auprès de l’UE sur les défis pour la politique commerciale de l’UE à court et long termes avec nos orateurs Monsieur François Roux, Ambassadeur, Représentant de la Belgique auprès de l’UE, Monsieur Pedro Velasco-Martins, Membre du Cabinet de la Commissaire chargée du commerce, Cecilia Malmström, Monsieur Mathieu Maes, Secrétaire général de la Chambre de Commerce Internationale – Belgique et Monsieur David Luff, Professeur associé, Collège de l’Europe.

Monsieur Stéphane Lopez, Ambassadeur, Représentant de l’Organisation Internationale de la Francophonie auprès de l’UE, tiendra un discours d’introduction.

Le débat sera modéré par Hermine Donceel, journaliste freelance.

 

À propos du débat

L’Union européenne est le plus grand exportateur mondial de produits manufacturés et de services, ainsi que le principal marché d’importation de plus de 100 pays, dont ceux membres de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). L’Union est également le plus grand marché du monde. À lui seul, il réunit plus d’un quart de la richesse mondiale mesurée par le produit intérieur brut (PIB). Les consommateurs et investisseurs, européens comme étrangers, profitent des nombreux avantages d’un système simplifié qui garantit la libre circulation des personnes, des biens, des services et des capitaux. Une part de la croissance des Etats membres de l’OIF dépend de cet espace économique. Les institutions européennes sont responsables du marché européen et des relations commerciales que l’UE entretient avec le reste du monde. Cette dernière parle ainsi d’une seule voix. Jusqu’à présent, l’Union européenne a conclu différents type d’accords: accords établissant des unions douanières, accords de stabilisation et d’association, accords de libre-échange ou encore de partenariat économique. L’UE est ainsi l’une des économies les plus ouvertes vers l’extérieur, ainsi qu’un acteur économique et politique dynamique, dont les intérêts et responsabilités vont croissant à l’échelon régional et mondial.

Nonobstant ce cadre rassurant, les derniers développements de l’échiquier diplomatique et économique international ont alarmé plusieurs experts et observateurs qui constatent que la politique commerciale de l’Europe est à un tournant de son histoire et doit faire face à plusieurs difficultés. L’Union européenne, d’un côté, cherche une réponse aux tarifs douaniers imposés par les États-Unis et, de l’autre, essaie de contenir un possible début de crise eu égard au système des échanges mondiaux établi par l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Les orientations de l’UE en matière de politique commerciale telles qu’énoncées par le Président Jean-Claude Juncker dans son discours sur l’État de l’Union, notamment, se sont traduites, durant le mandat de la Commissaire Cecilia Malmström, par de nombreuses négociations commerciales qui vont dans le sens d’une plus grande ouverture de l’économie mondiale: l’Accord avec le Canada est provisionnellement entré en vigueur, l’Accord avec le Japon a été récemment signé tandis que l’Accord de libre échange et investissement avec Singapour devrait être conclu prochainement. En outre, les négociations avec le Mercosur et le Mexique semblent en passe d’être conclues et deux nouveaux accords, avec respectivement l’Australie et la Nouvelle-Zélande, ont été annoncés. Enfin, une nouvelle série d’accords est envisagée, notamment avec l’Inde et des pays d’Extrême-Orient.

Dans un tel contexte, le protectionnisme et l’unilatéralisme ont de facto émergé en tant que risques majeurs pour l’UE et sa politique commerciale, et pour le système mis en place par l’OMC. Le succès de la politique menée jusqu’à présent sera tributaire du futur des relations commerciales avec les États-Unis et avec la Chine. Comme l’a déclaré récemment un membre de la Commission, « nous avons basculé dans une nouvelle ère des relations internationales. Jusqu’ici, le droit prévalait, les règles convenues dans le cadre de l’OMC étaient respectées». En juin, lors du sommet du G7, les États-Unis, le Canada et l’UE semblaient au bord de la crise diplomatique suite à la décision du Président américain de ne pas signer le communiqué commun rédigé pourtant après deux jours de négociations. Dans ce contexte et face à des menaces ayant le potentiel de redéfinir la géoéconomie telle que nous l’avons connue jusqu’à présent, l’Union européenne a intensifié ses efforts de promotion du libre-échange. Quels défis pour la politique commerciale de l’UE à court et long termes?

Cet évènement est régi par la règle de Chatham House Les participants sont libres d’utiliser les informations reçues, mais ni l’identité ni l’affiliation des participants ne peuvent être révélées. Pour cette raison, sauf autorisation expresse de PubAffairs Bruxelles, le tournage et/ou l’enregistrement des débats est strictement interdit.

L’évènement commencera avec une réception à 19h00, suivie par un débat à 19h30.

Nous espérons avoir le plaisir de vous voir le 26 Septembre à 19h00 dans les locaux de The Office, rue d’Arlon, 80, Bruxelles.

A la fin de chaque débat, les participants sont invités à continuer la discussion autour d’un verre dans une ambiance conviviale.

Bilan de l’emploi et des développements sociaux: l’emploi dans l’UE à son plus haut niveau historique | Commission européenne – communiqué de Presse

La dernière révision trimestrielle sur l’emploi et les développements sociaux en Europe (ESDE) publiée aujourd’hui, confirme que les chiffres du marché du travail européen continuent de battre des records: il y a maintenant 239 millions de personnes au travail dans l’UE, dont 158 millions dans la zone euro.

Les deux chiffres sont sans précédent, et l’emploi n’ pas cessé d’augmenter pendant plus de 5 années consécutives. Depuis le début du mandat actuel de la Commission, près de 12 millions d’emploi ont été créés. Les taux de chômage mensuels dans l’UE et dans la zone euro ont poursuivi leur déclin, tombant respectivement à 6,9% et 8,2% en juillet 2018. La baisse a été particulièrement importante pour le chômage des jeunes, qui se trouve au niveau le plus bas en 20 ans. Par rapport à l’an dernier, le taux de chômage a diminué dans tous les Etats-Membres. La situation financière des ménages a continué de s’améliorer, malgré les disparités. Marianne Thyssen, commissaire chargée de l’emploi, des affaires sociales, des compétences et de la mobilité des travailleurs, a déclaré: « L’emploi n’a jamais été aussi élevé dans l’UE et dans la zone euro, et près de 12 millions d’emploi ont été créés depuis le début de cette Commission. Nos efforts pour investir dans les compétences des gens ont porté leurs fruits, mais ces investissements doivent rester une priorité absolue pour préparer les gens au marché du travail de demain. Nous nous concentrons maintenant sur la réalisation de nos propositions, en veillant à ce que les propositions que nous avons mises sur la table soient adoptées par le Parlement européen et le Conseil. C’est la seule manière de faire de nos propositions, qui visent à créer une Union européenne plus sociale et prospère – comme celles faites dans le cadre du Socle européen des droits sociaux – une réalité sur le terrain, au bénéfice des citoyens et des entreprises. »

Les prix européens 2018 pour les compétences numériques mettront en lumière des projets locaux visant à réduire la fracture numérique | Commission européenne – Communiqué de Presse

La Commission européenne lance aujourd’hui la troisième édition des « European Digital Skills Awards« , qui mettra en lumière des initiatives locales réussies ayant contribué à réduire la fracture numérique.

Les communautés locales et les organisations associées aux projets à travers l’UE sont dès aujourd’hui invitées à proposer des projets qui répondent aux attentes du concours. Actuellement, 43% des Européens ne possèdent pas de compétences numériques de base. L’an dernier, les lauréats des « Digital Skills Awards », sélectionnés parmi 243 projets venant de toute l’UE, comprenaient, par exemple, un programme de mentorat destiné aux lycéens des régions les plus pauvres de Roumanie, une initiative polonaise visant à aider les étudiantes en technologies de l’information et de la communication (ICT) à trouver leur premier emploi, ou encore un projet d’inclusion sociale numérique touchant 20 000 citoyens dans la ville belge de Gand. La date limite de soumission des projets pour les prix 2018 est le 21 octobre 2018. Les prix seront présentés par la commissaire Gabriel, en charge de l’économie et de la société numériques, le 6 décembre 2018 lors de la conférence « ICT 2018 » à Vienne. Un jury indépendant sélectionnera les meilleurs projets dans cinq catégories: les initiatives ciblant les écoles, la main-d’œuvre, les spécialistes des ICT, les filles et les femmes, et la société en général. Contribuer à améliorer les compétences numériques des Européens est l’une des priorités de la stratégie pour un marché unique numérique et de la nouvelle stratégie en matière de compétences pour l’Europe. De plus amples détails sur les Digital Skills Awards sont disponibles ici.

Evènements de la semaine du 24 au 30 septembre 2018 | Parlement européen – Communiqué de Presse

Budget 2019 de l’UE. La commission des budgets adoptera les chiffres qu’elle propose pour le budget 2019 de l’UE. Les députés devraient donner la priorité à des programmes qui soutiennent les échanges d’étudiants tels qu’Erasmus+, les PME et les TPE, la recherche, les réseaux transeuropéens, l’emploi et innovation sociale, l’emploi des jeunes ainsi que les dépenses liées au climat. Ils pourraient aussi ajouter des fonds pour de nouvelles mesures d’aide liées à la sécurité, à la migration et aux soutien aux réfugiés, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’UE. (Mardi et mercredi)

Mario Draghi. La commission des affaires économiques et monétaires examinera, en présence du Président de la Banque centrale européenne, les perspectives économiques et monétaires de la zone euro, en particulier les projets de la BCE visant à mettre fin à l’assouplissement quantitatif. (Lundi)

Prix Sakharov 2018. Les candidats au Prix Sakharov 2018 pour la liberté de l’esprit seront présentés lors d’une réunion conjointe avec les commissions des affaires étrangères et du développement et la sous-commission des droits de l’homme. Huit candidats seront présentés cette année. Les commissions des affaires étrangères et du développement se prononceront le 9 octobre pour présélectionner les trois finalistes. La Conférence des présidents du Parlement désignera le lauréat final le 25 octobre. (Jeudi).

Réunion parlementaire Asie-Europe. Le Parlement accueillera la 10e réunion du partenariat parlementaire Asie-Europe. Les eurodéputés et des députés des États membres de l’UE, de 18 pays asiatiques et de Russie, d’Australie, de Nouvelle-Zélande, de Norvège et de Suisse se réuniront pour débattre du changement climatique, de la migration, de l’économie et de la sécurité. Ils prépareront également leur contribution au sommet ASEM qui se tiendra les 18 et 19 octobre à Bruxelles. (De jeudi à vendredi)

Préparation de la plénière. Les groupes politiques prépareront la session plénière du 1er au 4 octobre à Strasbourg, où ils se prononceront sur la réforme des règles européennes relatives aux médias audiovisuels, notamment les plateformes de diffusion en ligne, ainsi que sur les nouveaux objectifs de réduction des émissions de CO2 des voitures particulières. Les députés prépareront également le débat sur l’avenir de l’Europe avec le Premier ministre estonien Jüri Ratas, l’État de droit en Roumanie et le Conseil européen des 18 et 19 octobre.

Activités du Président. Le Président du Parlement européen, Antonio Tajani, sera en visite officielle au Portugal jeudi et vendredi pour rencontrer le Président Marcelo Rebelo de Sousa, le Premier ministre Antonio Costa et le Président du parlement portugais Eduardo Ferro Rodrigues. Il participera également à un débat avec de jeunes citoyens.

Conférence sur la vérification des faits. Le Parlement organisera une conférence pour les organisations chargées de vérifier les faits en vue des prochaines élections européennes. 60 vérificateurs de faits, représentant la plupart des pays de l’UE, débattront, avec les eurodéputés et des experts, des défis et opportunités en la matière en période électorale. La conférence sera ouverte par le Président du Parlement européen, Antonio Tajani, et la commissaire européenne en charge de l’économie et de la société numériques, Mariya Gabriel. (Jeudi et vendredi)