Actualités

[EN] INVITATION | Reform of the World Trade Organization: challenge or deadlock? (January 29)

We are most pleased to invite you to participate in an evening of discussion on the prospect of reforming the World Trade Organization with our distinguished speakers Mr Justin Brown PSM, Australian Ambassador to the European Union, Ms Maria Åsenius, Head of Cabinet of Commissioner Malmström, Mr David Luff, Professor, College of Europe and Mr Roderick Abbott, Senior Adviser, European Centre for International Political Economy (ECIPE).

Mr Jaya Ratnam, Ambassador of Singapore to the EU, will hold an introductory speech.

The event will be moderated by James Kanter, Editor, EU Scream, the podcast on Europe and its political extremes, and former EU Correspondent for The New York Times.

 

About the debate

As stated by EU Commissioner for Trade Cecilia Malmström:the multilateral trading system has for the past decades provided a stable, predictable and effective framework, helping many economies to grow rapidly”, while the WTO has played a crucial role in ensuring an open, fair and rules-based global trade system. However, in the last decades, both technological and geo-economic transformations have changed not only trade routes, but also the very landscape upon which the WTO rules-based system has been built. This process has resulted in several gaps due either to the fact that some regulations have become out-dated, for example, in the case of market-distorted subsidies, or as a result of a deficit in some increasingly important areas of international trade, such as e-commerce.

As a result of this setting, tensions regarding the current trade system have emerged as a serious threat to global economic growth and have raised several concerns about the fact that these dynamics, if not appropriately managed, could induce a resurgence of protectionist-driven policies across countries. Nevertheless, as Pascal Lamy recently argued, this setting has also emerged as an opportunity to make critical reforms to the WTO, a process which has remained stalled and elusive for too long. Within this context, the European Union has engaged in a constructive dialogue with its trade partners in international fora and put forward a concept paper to pursue the modernisation of the WTO based on three main principles, namely: updating the rule book on international trade, strengthening the monitoring role of the WTO and overcoming the imminent impasse regarding the dispute settlement system.

The Ottawa ministerial meeting at the end of October has emerged as a first sign of the willingness of several countries and trading blocs to foster reliable and predictable rules-based international commerce, whereas the G20 meeting in Buenos Aires at the beginning of last December resulted in a 90-day moratorium on increases in import tariffs to provide a window for negotiations between the US and China. Does reform of the World Trade Organization represent a challenge or deadlock?

 

This event will be held under the Chatham House Rule. Participants are free to use the information received but neither the identity nor the affiliation of the attendees may be revealed. For this reason, unless explicitly authorised by PubAffairs Bruxelles, the filming and/or the recording of the event by any means are strictly forbidden.

 

The event will commence with a welcome drink at 7.00 pm, followed by a panel debate at 7.30 pm. After the panel debate there will be an opportunity for questions and discussions.


We look forward to seeing you at 7h00 pm on the 29th of January 2019 at The Office, rue d’Arlon, 80, Brussels.

All our debates are followed by a drink in a convivial atmosphere.

Réunion du Collège: Visite à la Commission du président de la République hellénique, Prokopis Pavlopoulos, mercredi 19 décembre 2018 | Commission européenne – Communiqué de presse

Demain, mercredi 19 décembre 2018, le président Juncker recevra le président de la République hellénique, M. Prokopis Pavlopoulos, à 12h30 CET. Le Président aura ensuite un déjeuner de travail avec les Membres du Collège.

Il s’agit de la première visite d’un chef d’État de la République hellénique à la Commission depuis l’adhésion de la Grèce en 1981. À l’issue de la conclusion fructueuse du programme de soutien à la stabilité, le président Juncker avait dit en août 2018: « Je me suis toujours battu pour que la Grèce reste au cœur de l’Europe. Tandis que le peuple grec entame un nouveau chapitre de sa riche histoire,  il trouvera toujours en moi un allié, un partenaire et un ami. » La visite se terminera avec un point presse conjoint par le président Juncker et le président Pavlopoulos à 14h30 CET. Suivez le point presse en direct sur EbS, des photos officielles seront également disponibles.

Le Plan Juncker investit dans une société de cœurs artificiels en France et dans un gazoduc en Roumanie | Commission européenne – communiqué de presse

La Banque européenne d’investissement (BEI) vient de signer deux projets sous le Plan Juncker en France et Roumanie. En France, la BEI fournit un prêt de 30 millions d’euros garanti par le Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI) – le cœur du Plan Juncker – à la société française Carmat.

Ce prêt aidera la société à finaliser les études cliniques et à accélérer la mise sur le marché de ses cœurs artificiels qui, de renommée mondiale, soulèvent un immense espoir pour les patients. En Roumanie, un prêt de 50 millions d’euros soutenu par l’EFSI financera la construction d’un gazoduc qui reliera les sources de gaz de la Mer Noire au réseau de transmission national ainsi qu’au corridor BRUA liant la Bulgarie, la Roumanie, la Hongrie et l’Autriche. Le projet participera ainsi à une meilleure connectivité énergétique en Europe et apportera sa pierre à l’édifice de l’Union de l’Energie. Des communiqués de presse sont disponibles ici. En décembre 2018, le Plan Juncker a mobilisé plus de 371 milliards d’euros supplémentaires en Europe, y compris 60,5 milliards d’euros en France et 2,7 milliards d’euros en Roumanie, avec 856 000 petites et moyennes entreprises bénéficiant d’un meilleur accès au financement.

Provisional agreement reached on EU budget for 2019 | EU Council Press

On 4 December 2018, the Austrian presidency and the European Parliament reached a provisional agreement on the EU budget for 2019.

This paves the way for the adoption of the budget before the end of the year, if the deal is backed by member states in the Council and the EP plenary next week.

Under the agreement, the total commitments in the 2019 EU budget are set at €165.8 billion and payments at €148.2 billion. This is an increase of 3.17% in commitments and 2.37% in payments compared to 2018.

I am glad to announce an agreement on a budget for 2019 which strongly reflects the priorities of the Council and the Parliament – growth and jobs, young people, security and migration. We have boosted support for the EU’s flagship programmes, while ensuring good value for money and room for manoeuvre to cater for unexpected needs.

Hartwig Löger, minister for finance of Austria and chief Council negotiator for the 2019 EU budget

Some elements of the agreement are as follows:

  • Commitments of €23.3 billion (+6.07% compared to 2018) were agreed to support growth and job creation under subheading 1a (competitiveness for growth and jobs). This includes more funds for research and innovation (Horizon 2020, €12.3 billion), infrastructure projects (Connecting Europe Facility, €3.8 billion), youth exchanges (Erasmus+, €2.8 billion) and small and medium-sized enterprises (COSME, €0.4 billion).
  • The Youth Employment Initiative receives an additional €350 million to help improve young people’s chances of getting a job.
  • In the field of migration and security, the Asylum, Migration and Integration Fund gets a strong boost, with €1.1 billion (+55.85% compared to 2018) allocated to migration management. The Internal Security Fund will receive €533.5 million. Additional funds are provided for several agencies in charge of responding to the current migration and security challenges.
  • The 2019 EU budget will contribute €1.45 billion to the EU Facility for Refugees in Turkey. This is in line with the agreement reached between the member states on how to finance an additional €3 billion for the facility to support Syrian refugees.
  • Pre-accession funds to Turkey have been cut by €146.7 million compared to the financial programming in view of the situation in Turkey as regards democracy, rule of law, human rights and press freedom.
   Headings 2019 EU budget (in € billion)
    Commitments Payments
  1. Smart and inclusive growth 80.527 67.557
  – 1a. Competitiveness for growth and jobs 23.335 20.522
  – 1b. Economic, social and territorial cohesion 57.192 47.035
  2. Sustainable growth: natural resources 59.642 57.400
  3. Security and citizenship 3.787 3.527
  4. Global Europe 11.319 9.358
  5. Administration 9.943 9.945
  Special instruments 0.577 0.412
  TOTAL 165.795 148.199

Background and next steps

The budgetary conciliation period laid down in the treaties ended on 19 November without agreement between the Council and the Parliament on the EU budget for 2019. The Commission therefore presented a new draft budget on 30 November. Negotiations in the form of a budgetary trilogue on 4 December took place on this basis.

In order to formally adopt the EU budget for 2019, the Council now needs to adopt its position on the Commission’s new draft budget, taking into account the agreement reached with the Parliament. This is scheduled to take place at the meeting of the General Affairs Council on 11 December.

The Parliament will then need to formally endorse the deal as well, by approving the Council’s position. The vote in the Parliament is expected to take place at the plenary session next week.

RÉSUMÉ | Débat | Quels défis pour la politique commerciale de l’UE à court et long termes?

Le mercredi 26 Septembre 2018, PubAffairs Bruxelles a organisé un débat en partenariat avec la Représentation permanente de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) auprès de l’Union européenne qui portait sur les défis de la politique commerciale de l’UE à court et long termes et au cours duquel sont intervenus M. François Roux, Ambassadeur, Représentant de la Belgique auprès de l’UE, M. Pedro Velasco-Martins, Membre du Cabinet de la Commissaire chargée du commerce, Cecilia Malmström, M. Mathieu Maes, Secrétaire général de la Chambre de commerce internationale (ICC) – Belgique et M. David Luff, Professeur associé, Collège de l’Europe. Le débat était modéré par Hermine Donceel, journaliste freelance.

Lire le reste de cette entrée

Evènements de la semaine du 29 octobre au 04 novembre 2018 | Parlement européen – Communiqué de Presse

Perspectives économiques/Italie. Une délégation de la commission des affaires économiques et monétaires se rendra à Rome pour débattre des perspectives économiques et de la stabilité financière de l’Italie, ainsi que de la supervision et de l’évolution de la situation du secteur bancaire, notamment les niveaux de capitalisation et les prêts non performants. Les eurodéputés devraient notamment rencontrer le gouverneur de la banque nationale italienne, Ignazio Visco, ainsi que le ministre des finances, Giovanni Tria. (De lundi à mercredi)

Migration. Une délégation de la commission des libertés civiles se rendra dans les villes espagnoles de Melilla et de Ceuta pour une mission d’information. Les députés étudieront la situation à la frontière avec le Maroc, rencontreront des représentants des autorités locales et de la police et visiteront les centres d’accueil pour les migrants, avec une attention particulière portée sur la situation des mineurs non-accompagnés. (De lundi à mercredi)

G20/Argentine. Une délégation des commissions du commerce international et des affaires étrangères participera à la toute première conférence parlementaire préparant la réunion du G20 de fin novembre à Buenos Aires. Les députés devraient aussi rencontrer le gouvernement pour aborder les relations UE-Argentine, le Mercosur et les questions régionales. (De mardi à vendredi)

ONU/Droits de l’homme. Une délégation de la commission des affaires étrangères et de la sous-commission « droits de l’homme » se rendra à New York pour rencontrer le Secrétaire général des Nations unies, António Guterres, ainsi que d’autres représentants de haut niveau. Les députés discuteront de diverses questions telles que la paix et la sécurité, les droits de l’homme et la prévention des conflits. (De lundi à mardi)

Sommet mondial contre la faim. Une délégation conjointe des commissions de l’agriculture et du développement participera au Sommet parlementaire mondial contre la faim et la malnutrition à Madrid. L’éradication de la faim et de la malnutrition dans le cadre de l’Agenda 2030 de l’ONU pour le développement durable y sera débattue. (De lundi à mardi)

Evènements de la semaine du 08 au 14 octobre 2018 | Parlement européen – Communiqué de Presse

Réduction de l’utilisation des plastiques à usage unique. De nouvelles règles de l’UE visant à réduire les déchets marins seront mises aux voix en commission de l’environnement et de la santé publique. Elles ciblent les sources principales de microplastiques retrouvés dans les mers et sur les plages d’Europe, qui représentent 70% des déchets marins, et interdiraient d’ici 2021 les produits à usage unique tels que les couverts, les assiettes, les cotons-tiges et les pailles. (Mercredi)

Facebook/Cambridge Analytica. Suite à la rencontre avec le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, et aux trois auditions Cambridge Analytica, la commission des libertés civiles proposera des solutions pour mieux protéger la vie privée des citoyens de l’UE. Les eurodéputés pourraient appeler les autorités nationales et européennes de protection des données à enquêter sur Facebook, et les plateformes en ligne à être tenues pour responsables de la publicité et des campagnes politiques. (Mercredi)

Visas humanitaires. Une initiative législative appelant à un visa européen humanitaire sera mise aux voix en commission des libertés civiles. Ce visa serait disponible dans les consulats et ambassades à l’étranger et permettrait aux demandeurs d’asile d’entrer dans l’État membre délivrant le visa dans le seul but d’y introduire une demande de protection internationale. On estime que 90% des personnes se voyant attribuer une protection internationale dans les États membres sont arrivés dans l’UE via des voies illégales. (Mercredi)

Prix Sakharov 2018. Les députés de la commission des affaires étrangères et du développement voteront, lors d’une réunion à huis clos, pour désigner les trois finalistes du Prix Sakharov 2018 pour la liberté de l’esprit. Huit nominés ont été proposés par les eurodéputés le 27 septembre. Le lauréat sera annoncé le 25 octobre. (Mardi)

Droits des passagers du rail. Les députés de la commission des transports se prononceront sur une mise à jour des droits des passagers du rail afin de rendre l’information fournie aux voyageurs plus claire et d’améliorer l’aide aux personnes à mobilité réduite. Cela permettrait également d’introduire des procédures plus claires pour les réclamations et de réduire la période d’exemption durant laquelle les États membres peuvent continuer à utiliser les règles nationales en matière de droit des passagers pour les services intérieurs. (Mardi)

Budget de l’UE 2019. Les députés de la commission des budgets adopteront une résolution résumant leur vote du 26 septembre sur les chiffres liés au budget de l’année à venir. Cela constituera, une fois confirmé en plénière, leur position pour les négociations à venir avec le Conseil. Les députés souhaitent augmenter les financements à destination d’Erasmus+, de la protection du climat, de la recherche, du traitement de la migration et de la lutte contre le chômage des jeunes. (Mardi)

Activités du Président. Mardi, le Président du Parlement européen, Antonio Tajani, tiendra un point presse avant de participer au débat sur ‘‘l’état de l’Union: le point de vue des régions et des villes’’, dans le cadre de la semaine européenne 2018 des régions et des villes. Plus tard dans la journée, il prononcera également un discours pour l’inauguration de l’année académique du Collège d’Europe à Bruges. Mercredi, le Président Tajani rencontrera Bono, chanteur de U2 et co-fondateur de la campagne One.

Le président Juncker participe à l’ouverture de la Semaine européenne des Régions et des Villes 2018 lundi à Bruxelles | Commission européenne – communiqué de presse

Du lundi 8 au jeudi 11 octobre, 6000 participants – des décideurs et des experts locaux, régionaux, nationaux et européens – se réuniront à Bruxelles pour débattre et échanger au cours de ce qui est devenu « l’événement » annuel de la politique de cohésion à l’échelle européenne.

Plus de 600 intervenants et 200 journalistes pourront également participer à plus de 150 ateliers au cours de cette édition de la Semaine européenne des Régions et des Villes consacrée à la politique de cohésion après 2020. Le Président Juncker ouvrira la Semaine lundi à 14h30, aux côtés de la Commissaire en charge de la politique régionale, Corina Creţu, du Président du Comité des Régions, Karl-Heinz Lambertz et du député européen Pavel Telička. «Cette édition de la Semaine européenne des Régions et des Villes n’est pas comme les autres », a déclaré la Commissaire Creţu avant l’événement, « puisqu’il s’agit de la première après la présentation par la Commission de sa proposition sur la politique de cohésion 2021-2027. Je suis fière de ce que nous avons accompli: une politique radicalement modernisée, plus flexible et simplifiée. Et je suis impatiente d’entendre les impressions de ceux qui consacrent leur vie à la réussite de cette politique sur le terrain.» Parmi les temps forts de la Semaine, citons la cérémonie annuelle des RegioStars Awards, le mardi 9 au soir, et l’annonce des lauréats du troisième appel d’offre pour les Urban Innovative Actions, le mercredi 10. La session d’ouverture avec le président Juncker sera retransmise en direct et les journalistes accrédités sont invités à participer au programme média de la Semaine qui se tiendra au Square (Bruxelles 1000, près de la Gare Centrale).

L’UE investira près de 700 millions d’euros dans une mobilité propre et innovante | Commission européenne – Communiqué de Presse

La Commission européenne propose d’investir 695,1 millions d’euros dans 49 projets clés visant à développer une infrastructure de mobilité propre et innovante en Europe, pour tous les modes de transport. Les investissements proviendront du mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE), le mécanisme financier de l’UE destiné à soutenir le développement et la modernisation des infrastructures, et devraient permettre de mobiliser jusqu’à 2,4 milliards d’euros d’investissements publics et privés.

Les projets sélectionnés fourniront une infrastructure permettant une utilisation accrue des carburants de substitution, des voitures électriques et à hydrogène, moderniseront la gestion du trafic aérien en Europe et développeront le transport par voie navigable et ferroviaire. En soutenant les projets sélectionnés, la Commission concrétise les objectifs énoncés dans son paquet sur la mobilité « L’Europe en mouvement« , qui vise à aider l’UE et les industries européennes et à devenir un leader mondial de l’innovation, de la numérisation et de la décarbonisation. Violeta Bulc, membre de la Commission chargée des transports, a déclaré: « Ces projets sont concentrés sur les sections stratégiques du réseau transeuropéen de transport (RTE-T) afin de garantir une valeur ajoutée et un impact optimaux de l’UE afin de garantir une valeur ajoutée européenne et un impact optimaux. Cela nous permettra d’accélérer encore d’accélérer ultérieurement notre transition vers des technologies propres et à faibles émissions la mobilité à travers l’Europe et à concrétiser avec décision le programme de l’UE en matière d’emploi, de croissance et d’investissement. » Les détails des projets sélectionnés et des informations complémentaires sont disponibles ici.

Evènements de la semaine du 01 au 07 octobre 2018 | Parlement européen – Communiqué de Presse

Session plénière

Des voitures plus propres d’ici 2030. Le Parlement se prononcera sur une nouvelle législation, proposée par la commission de l’environnement, fixant un objectif de 45% de réduction des émissions de CO2 pour les nouveaux véhicules d’ici 2030, avec un objectif intermédiaire de 20% d’ici 2025. Les constructeurs seraient également tenus d’augmenter la part de marché des voitures électriques et des véhicules à émissions faibles. (Débat mardi, vote mercredi)

Services de médias audiovisuels. Les députés se prononceront sur des règles actualisées relatives aux services de médias audiovisuels, garantissant une meilleure protection des enfants et 30% de quotas pour les œuvres européennes au sein des catalogues de plateformes en ligne. Les nouvelles règles s’appliqueront aux diffuseurs, mais aussi aux plateformes telles que Netflix, YouTube ou Facebook, ainsi qu’à la retransmission en direct sur les plateformes de partage de vidéos. (Vote mardi)

État de droit en Roumanie. Les députés débattront des dernières réformes judiciaires en Roumanie et de leurs conséquences sur la séparation des pouvoirs, en présence de la Première ministre Viorica Dăncilă. Une résolution sera mise aux voix en plénière en novembre. (Débat mercredi)

Avenir de l’Europe avec le Premier ministre estonien. Jüri Ratas, Premier ministre d’Estonie, sera le dixième chef d’État ou de gouvernement à débattre de l’avenir de l’Europe avec les eurodéputés et le Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, mercredi à 10 heures. Le Président du PE, Antonio Tajani, et M. Ratas participeront à un point presse commun mercredi à 12h30 devant le salon protocolaire. (Débat mercredi à partir de 10 heures)

Sommet européen. Les députés débattront de leurs priorités pour le sommet du 18 octobre entre les chefs d’État ou de gouvernement à Bruxelles, qui devrait se concentrer sur la migration, la sécurité interne et l’état d’avancement des négociations sur l’accord de retrait du Royaume-Uni, un peu plus de six mois avant le Brexit. (Débat mardi)

Annulation d’une aide pour la Turquie. Les députés voteront sur l’annulation d’une aide de 70 millions d’euros en réserve pour les fonds de pré-adhésion à la Turquie, aucun progrès n’ayant été réalisé par le pays en termes d’État de droit, de démocratie, de droits de l’homme et de liberté de la presse. (Vote mardi)

Lutte contre la criminalité organisée. Les députés se prononceront sur de nouvelles règles qui permettront aux États membres de demander de façon plus rapide et plus simple à d’autres États membres de geler des avoirs d’origine criminelle ou de confisquer des biens d’origine criminelle, afin de lutter contre la criminalité organisée et le terrorisme. (Débat mercredi, vote jeudi)

Activités du Président. Le Président du Parlement européen, Antonio Tajani, tiendra une réunion bilatérale mardi avec le Président du Monténégro, Milo Đukanović, avant que ce dernier ne prenne la parole en séance plénière lors d’une séance solennelle à 11h30. Un point de presse conjoint est prévu à midi en face du salon protocolaire. Mercredi matin, le Président Tajani tiendra une réunion bilatérale avec Jüri Ratas, Premier ministre de l’Estonie.