Actualités

Les priorités de la présidence bulgare du Conseil en débat en plénière | Parlement européen – Actualité

Les députés ont débattu mercredi des priorités de la présidence entrante bulgare du Conseil de l’Union européenne avec le Premier ministre Boïko Borissov.

Les députés ont salué la volonté de la présidence bulgare de se concentrer sur la perspective européenne des pays des Balkans occidentaux et sur l’avenir des jeunes en Europe. Ils ont également mis en avant un certain nombre de sujets, comme la migration, la lutte contre la corruption, la protection environnementale, les défis liés à l’État de droit et la justice sociale, pour lesquels des efforts conjoints sont nécessaires. Les échanges ont aussi permis d’aborder le budget pluriannuel de l’UE, pour lequel il a été décidé que les débats devaient d’abord se fonder sur les priorités de l’UE avant de passer au volet chiffré permettant d’atteindre ces objectifs.

Les enregistrements vidéo des débats entre le Premier ministre Boïko Borissov, le Président de la Commission Jean-Claude Juncker et les députés s’exprimant au nom des groupes politiques sont disponibles ci-dessous:

Boïko Borissov, Premier ministre de Bulgarie, allocution d’ouverture

Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne, allocution d’ouverture

Manfred Weber (PPE, DE)

Elena Valenciano (S&D, ES)

Syed Kamall (ECR, UK)

Javier Nart (ADLE, ES)

Dimitrios Papadimoulis (GUE/NGL, EL)

Ska Keller (Verts/ALE, DE)

Fabio Massimo Castaldo (EFDD, IT)

Nicolas Bay (ENL, FR)

Boïko BORISSOV, Premier ministre de Bulgarie, allocution de clôture

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Ouverture de la première session plénière de 2018

Antonio Tajani a ouvert la session à Strasbourg, exprimant ses craintes face aux violations répétées des droits de l’homme en Turquie et soulignant le débat de mercredi sur l’avenir de l’UE.

Trente ans après la première remise du prix Sakharov, le Parlement doit continuer de soutenir ceux à qui il a été décerné, car certains sont toujours persécutés. Leyla Zana, lauréate du prix Sakharov en 1995, a été démise de ses fonctions à la Grande Assemblée nationale turque. Le Président Tajani a exprimé sa solidarité au nom du Parlement. « Il n’est pas acceptable qu’une personne élue par le peuple soit destituée », a-t-il affirmé.

Le Président Tajani s’est déclaré préoccupé par les violations répétées des droits de l’homme en Turquie, qui visent non seulement l’opposition politique, mais aussi des représentants de la société civile, notamment des journalistes et des universitaires. Après avoir mentionné plusieurs personnes actuellement persécutées, il a affirmé que le Parlement continuerait à les soutenir dans leur lutte pour la liberté et la justice.

Mercredi matin, après la présentation de la présidence bulgare du Conseil de l’UE, aura lieu le premier d’une série de débats sur l’avenir de l’Europe, débutant avec le Premier ministre irlandais, Leo Varadkar. Un nouveau format devrait permettre un débat plus interactif, plaçant ainsi le Parlement au cœur du débat sur l’avenir de l’UE. Le Président Tajani a confirmé qu’il s’efforcera d’être le plus équilibré possible au cours du débat, afin de refléter la diversité de la Chambre.

Député entrant

Michael Detjen (S&D, DE)

Député sortant

Jutta Steinruck, (S&D, DE)

Changements à l’ordre du jour

Aucun changement à l’ordre du jour

Demandes des commissions d’ouverture des négociations avec le Conseil et la Commission

Les décisions de plusieurs commissions parlementaires d’ouvrir les négociations interinstitutionnelles (article 69c) sont publiées sur le site internet de la plénière. Si aucune demande de vote en plénière sur la décision d’ouvrir des négociations n’est introduite d’ici mardi à minuit, les commissions pourront débuter les pourparlers.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

R&D: les entreprises européennes augmentent leurs investissements plus rapidement que la moyenne mondiale | Commission Européenne – Actualité

Les entreprises européennes ont augmenté de 7% leurs investissements dans la recherche et le développement (R&D) l’an dernier, soit un rythme nettement supérieur au taux moyen de croissance mondiale (5,8%). Les secteurs des TIC, de la santé et de l’automobile sont dans le trio de tête en termes de croissance des investissements en R&D dans l’UE, révèle encore le tableau de bord de l’investissement industriel dans la R&D de 2017, publié aujourd’hui par le Centre commun de recherche de la Commission (JRC). Tibor Navracsics, commissaire en charge de l’éducation, de la culture, de la jeunesse et du sport, et responsable du JRC, a déclaré: « Le tableau de bord montre que l’innovation est de nouveau en pleine effervescence en Europe. Pour maintenir l’avance de notre industrie, nous devons continuer à investir et à réformer nos systèmes d’éducation. Ce sont les piliers de l’économie de la connaissance et de la prospérité en Europe« . Carlos Moedas, commissaire en charge de la recherche, de la science et de l’innovation, a ajouté: « Le tableau de bord montre que les entreprises européennes continuent d’être des acteurs majeurs de l’investissement en R&D, avec plus du quart du total des investissements mondiaux. Mais pour rester à la pointe de l’innovation, l’Europe doit s’assurer que de nouvelles entreprises renforcent cette tendance. C’est pourquoi nous soutiendrons les meilleures innovations grâce au projet pilote du Conseil européen de l’innovation d’Horizon 2020, notre programme de recherche et d’innovation. » Les 2 500 principaux acteurs industriels mondiaux ont investi au total 741,6 milliards d’euros en 2016, dont 192,5 milliards ont été investis par 567 entreprises européennes. Selon le rapport, 2016 est la sixième année consécutive d’augmentations significatives des investissements mondiaux en R&D. Ce tableau de bord est publié chaque année depuis 2004 par le JRC et fournit des données économiques et financières sur les principaux investisseurs européens et mondiaux en R&D. Des chiffres plus détaillés sont disponibles ici.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Eurostat: Octobre 2017 comparé à septembre 2017 – Les prix à la production industrielle en hausse de 0,4% dans la zone euro et dans l’UE28 | Commission Européenne – Actualité

En octobre 2017 par rapport à septembre 2017, les prix à la production industrielle ont augmenté de 0,4% tant dans la zone euro (ZE19) que dans l’UE28, selon les estimations d’Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne. En août 2017, les prix avaient crû de 0,5% dans les deux zones. En octobre 2017 par rapport à octobre 2016, les prix à la production industrielle ont progressé de 2,5% dans la zone euro et de 2,6% dans l’UE28. Un communiqué de presse est disponible ici.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Une mobilité propre, compétitive et connectée à l’agenda du Conseil Transports de demain | Commission Européenne – Actualité

Violeta Bulc, Commissaire en charge des transports, représentera la Commission européenne lors de la réunion des 28 ministres européens des transports qui se tient demain à Bruxelles. Les ministres discuteront de plusieurs dossiers importants récemment présentés par la Commission. Cela inclut notamment les initiatives « l’Europe en mouvement » du 31 mai dont l’objectif est d’améliorer le fonctionnement du marché du transport de marchandises par route, de renforcer les conditions sociales et d’emploi des travailleurs et d’encourager une tarification routière intelligente. La proposition de la Commission visant à préserver la concurrence dans le domaine du transport aérien figure également à l’agenda. Celle-ci vise à garantir une concurrence loyale entre les compagnies aériennes et le maintien de la connectivité de l’UE. La Commissaire Bulc présentera en outre aux ministres les mesures prises par la Commission le 8 Novembre pour consolider le premier rang mondial de l’UE dans le domaine de la mobilité propre. Plus de renseignements sur le site du Conseil.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

La Coalition pour les compétences et les emplois numériques célèbre sa première année de réalisations | Commission Européenne – Actualité

La Coalition pour les compétences et les emplois numériques a été lancée il y a exactement un an avec les États membres, les entreprises, les partenaires sociaux, les ONG et les professionnels de l’éducation pour répondre à la forte demande en matière de compétences numériques en Europe. La Commission européenne organisera le 7 décembre une conférence à Bruxelles pour marquer cette étape et discuter des progrès réalisés jusqu’à présent. Au cours de la conférence, Mariya Gabriel, commissaire à l’économie et à la société numériques, présentera sa vision de la future politique sur les compétences numériques et lancera officiellement l’initiative de « stages pour des opportunités numériques« . Ce projet pilote offrira des stages dans un autre pays de l’UE à plus de 6 000 étudiants et récemment diplômés en 2018-2020. La commissaire remettra également les Prix européens 2017 sur les compétences numériques à cinq projets exceptionnels qui ont renforcé les compétences numériques des Européens dans quatre catégories: les compétences numériques pour les citoyens, les compétences numériques pour la main-d’œuvre, les compétences numériques pour les professionnels des technologies de l’information et de la communication (TIC) et les compétences numériques dans l’éducation. Un prix spécial sera décerné à l’un des projets qui promeut les compétences numériques chez les femmes et les jeunes filles afin de souligner l’importance qu’il y a à combler l’écart entre les sexes dans le secteur numérique. La conférence comprendra des panels sur les investissements futurs nécessaires dans les compétences numériques. En outre, des ateliers interactifs se concentreront sur la manière de sensibiliser les citoyens ainsi que les petites et moyennes entreprises aux compétences numériques, et sur des solutions pour mieux les introduire dans l’éducation. Les journalistes peuvent s’inscrire à l’événement ici. Plus de détails et le programme complet sont disponibles ici. Plus d’informations sur les finalistes des Prix européens sur les compétences numériques 2017 sont disponibles ici.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Transport aérien: la Commission met à jour la liste des compagnies aériennes interdites dans l’UE | Commission Européenne – Actualité

Aujourd’hui, la Commission européenne a mis à jour la liste des compagnies aériennes interdites dans l’UE, autrement dit la liste des transporteurs aériens non européens faisant l’objet d’une interdiction ou de restrictions d’exploitation dans l’Union européenne car ils ne respectent pas les normes internationales de sécurité. Cette liste vise à garantir le plus haut niveau de sécurité aérienne aux citoyens européens. Cela constitue une priorité absolue de la stratégie de l’aviation de la Commission. Par suite de la mise à jour effectuée aujourd’hui, une compagnie aérienne, Avior Airlines (Venezuela), est ajoutée à la liste, tandis que deux autres — Mustique Airways (Saint-Vincent-et-les-Grenadines) et Urga (Ukraine) — en sont retirées, compte tenu des progrès qu’elles ont réalisés en matière de sécurité. Mme Violeta Bulc, commissaire responsable des transports, a déclaré à ce propos: «Notre objectif est d’offrir le plus haut niveau de sécurité dans le ciel européen. La liste des compagnies aériennes interdites dans l’UE reste l’un de nos outils les plus efficaces pour y parvenir. Nous démontrons aujourd’hui qu’avec notre aide, une compagnie aérienne peut être retirée rapidement de la liste à partir du moment où elle résout ses problèmes de sécurité. Le travail paie, et j’espère que l’exemple de Mustique Airways et d’Urga inspirera d’autres compagnies.» Plus d’information est disponible dans un communiqué de presse en FREN et DE. 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

L’avenir de l’agriculture et de l’alimentation- Présentation des orientations de la Commission pour une politique agricole commune flexible, juste et durable | Commission Européenne – Actualité

Le collège des commissaires a adopté aujourd’hui les orientations de la Commission pour simplifier et moderniser la politique agricole commune (PAC) dont les principaux objectifs demeurent le soutien aux agriculteurs et le développement d’une agriculture durable et verte. L’initiative phare présentée dans la Communication, intitulée « l’avenir de l’agriculture et de l’alimentation », consiste à renforcer les compétences des États membres en matière de choix et de modalités d’affectation des ressources de la PAC afin d’atteindre des objectifs communs ambitieux dans les domaines de l’environnement, de la lutte contre le changement climatique et de la durabilité. Jyrki Katainen, vice-président chargé de l’emploi, de la croissance, de l’investissement et de la compétitivité, a déclaré: «La politique agricole commune nous accompagne depuis 1962. Nous devons veiller, d’une part, à ce qu’elle continue de fournir aux consommateurs des denrées alimentaires saines et de qualité tout en créant des emplois et de la croissance dans les zones rurales, et, d’autre part, à ce qu’elle évolue parallèlement aux autres politiques.« . Phil Hogan, commissaire pour l’agriculture et le développement rural, a dit: «La Communication publiée aujourd’hui apporte l’assurance que la politique agricole commune permettra la réalisation d’objectifs nouveaux et émergents, tels que la promotion d’un secteur agricole intelligent et résilient, le renforcement de la protection de l’environnement et de l’action en faveur du climat et la consolidation du tissu socio-économique dans les zones rurales. » La structure actuelle à deux piliers sera maintenue, mais l’approche plus simple et plus flexible qui est prévue comprendra les mesures  précises visant à permettre la réalisation des objectifs convenus au niveau de l’UE. Chaque pays de l’UE élaborera ensuite son propre plan stratégique – qui sera approuvé par la Commission – dans lequel il indiquera comment il envisage d’atteindre les objectifs. Les propositions législatives mettant en œuvre les objectifs définis dans la Communication seront présentées par la Commission avant l’été 2018, après la proposition du cadre financier pluriannuel. La Communication sur « l’avenir de l’agriculture et de l’alimentation » est en ligne. Un communiqué de presseainsi qu’un mémosont également disponibles en ligne dans toutes les langues. La conférence de presse du Vice-Président Katainen et du Commissaire Hogan (aux alentours de 12h45) sera retransmise en direct sur ebs.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Une compétitivité économique accrue en Pologne grâce à de meilleures connexions de transport financées par l’UE | Commission Européenne – Actualité

66,3 millions d’euros du Fonds de Cohésion sont investis dans l’amélioration du réseau ferroviaire au sud de la Silésie, près de la République tchèque, entre les communes de Chybie, Żory et Rybnik et entre Nędza et Turze. Dans cette région polonaise industrielle, notamment autour de la ville de Rybnik, de meilleures connexions permettront de réduire les temps de trajet, tant pour le transport de fret que pour les passagers. La Commissaire à la politique régionale Corina Creţu a commenté: « Ce projet, qui promeut une mobilité propre en Silésie, contribuera directement à la croissance locale, en facilitant le transport des biens. Investir dans de meilleures connexions ferroviaires, c’est investir directement dans l’économie régionale. » Certaines sections du réseau régional font partie du réseau global de transport transeuropéen (RTE-T). L’UE finance la rénovation des voies sur sept sections différentes ainsi que la construction de 30 ponts et viaducs. Le projet devrait être opérationnel d’ici l’été 2019.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

La Commissaire Bulc à Varsovie pour le lancement de projets de transport d’une valeur de 800 million d’euros | Commission Européenne – Actualité

La Commissaire en charge des Transports Violeta Bulc est aujourd’hui à Varsovie où elle a ouvert une conférence sur le thème des investissements de transport. Durant cette conférence, la Commission a officiellement lancé 10 nouveaux projets pour la Pologne qui recevront un total de 800 millions d’euros du budget européen, dans le cadre du Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe (MIE). Ces projets amélioreront les infrastructures, ferroviaires en particulier, et encourageront la transition vers une mobilité à faible émission. Ils stimuleront en outre l’investissement à des fins de création d’emplois, ce qui est une priorité de la Commission Juncker. La Pologne est le principal bénéficiaire du MIE pour la période 2014-2020, avec un total de 4.2 milliards d’euros soutenant 41 projets. La Commissaire Bulc a déclaré à ce sujet, « Avec les 10 projets lancés aujourd’hui, le MIE offre à nouveaux des résultats concrets pour la Pologne. C’est une excellente nouvelle pour les Polonais qui bénéficieront d’un transport plus rapide et respectueux de l’environnement. Je suis également ravie que l’Union Européenne joue un tel rôle dans les progrès effectués par la Pologne en matière d’infrastructure. Nous devons maintenant construire sur ces succès pour préparer les défis de mobilité et d’investissement de demain ». Plus d’information est disponible ici. Aujourd’hui, la Commissaire s’est également entretenue avec un certain nombre de membres du gouvernement polonais. Ensemble, ils ont discuté des dossiers actuels, et plus particulièrement des paquets mobilité présentés par la Commission en Mai et Novembre de cette année.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn