EU institution news

Les commissaires Wojciechowski et Kyriakides ouvrent l’édition 2019 de la conférence européenne sur les perspectives agricoles | Commission européenne – Communiqué de presse

Le commissaire à l’agriculture, Janusz Wojciechowski, et la commissaire à la santé et à la sécurité alimentaire, Stella Kyriakides, ouvriront demain matin, mardi, le 10 décembre, l’édition 2019 de la conférence européenne sur les perspectives agricoles, qui abordera durant deux jours les thèmes de l’alimentation et l’agriculture durable. Les commissaires Wojciechowski et Kyriakides prononceront les deux discours d’ouverture et traiteront respectivement de l’agriculture pour un Pacte Vert et de la durabilité de la fourche à la fourchette. Organisée par la Commission européenne, la conférence sur les perspectives agricoles de l’UE est devenue le principal rassemblement annuel d’acteurs européens désireux de s’engager et de discuter de l’avenir de l’agriculture en Europe et des défis à venir. Le premier jour de la conférence, à la suite des discours des commissaires, les participants discuteront et présenteront les développements scientifiques et les initiatives déjà en place pour améliorer la durabilité économique, environnementale et sociale de la production, de la consommation et du commerce. La deuxième journée débutera par une discussion sur l’impact de la demande croissante de la société sur les prix des denrées alimentaires. Elle sera suivie d’un débat sur les perspectives des marchés agricoles de l’UE: cultures, biocarburants, cultures spécialisées, viande et produits laitiers. Le commissaire Wojciechowski tiendra un point presse dans le bâtiment Charlemagne (coin presse) à 10h00 le mardi, 10 décembre. Le programme complet de la conférence est en ligne. Toutes les sessions sont retransmises en ligne et peuvent être visionnées en ligne le mardi et le mercredi.

La Commission se félicite de la nomination officielle du nouveau Contrôleur Européen de la Protection des Données | Commission européenne – Communiqué de presse

La Commission européenne se félicite de la nomination de Wojciech Wiewiórowski, citoyen polonais, pour un mandat de cinq ans en tant que Contrôleur Européen de la Protection des Données (EDPS). À partir d’aujourd’hui, il est en charge du contrôleur, qui en tant qu’autorité indépendante, est chargé de superviser et de conseiller l’ensemble des institutions et organes européens pour toutes les questions relatives à la protection des données. Le EDPS veille à ce que tous les organes de l’UE respectent la réglementation européenne sur la vie privée et la protection des données lorsqu’ils traitent des données à caractère personnel. Vera Jourová, Vice-Présidente pour les Valeurs et la Transparence a déclaré: « Je suis très heureuse que les institutions et organes de l’UE puissent bénéficier de la vaste expérience du nouveau contrôleur européen de la protection des données, M. Wiewiórowski, dans la protection du droit des personnes à la protection des données. Son rôle de supervision et de conseil sera également crucial pour contribuer aux travaux du Comité européen de protection des données. » Didier Reynders, Commissaire chargé de la Justice, a déclaré : « La Commission attache une grande importance au droit des citoyens du respect à la vie privée et à la protection de leurs données. Ces droits fondamentaux doivent être respectés par les institutions et organes européennes, et doivent être inscrits dans les lois que notre Union produit. En sa qualité de contrôleur et de conseiller des institutions et organes de l’UE, M. Wiewiórowski jouera un rôle clé dans la réalisation de ces objectifs. » M. Wiewiórowski était auparavant inspecteur général pour la protection des données à caractère personnel auprès de l’autorité polonaise de protection des données avant de rejoindre le EDPS en tant que contrôleur adjoint au cours des cinq dernières années. Pour plus d’informations, trouvez ici le communiqué de presse du EDPS sur la nomination.

L’UE mobilise 297 millions d’euros en actions concrètes en faveur des réfugiés et des communautés locales en Jordanie et au Liban | Commission européenne – Communiqué de presse

L’Union européenne a adopté de nouvelles mesures d’aide d’un montant de 297 millions d’euros destiné à soutenir les réfugiés et les communautés d’accueil en Jordanie et au Liban via le Fonds fiduciaire régional de l’UE en réponse à la crise syrienne. L’UE a également décidé d’étendre le mandat du fonds fiduciaire, ce qui permettra à ses projets de durer jusqu’en fin 2023. Le commissaire chargé du voisinage et de l’élargissement, Olivér Várhelyi, a déclaré: « Le programme d’assistance récemment adopté apportera un soutien supplémentaire aux réfugiés et aux communautés d’accueil en matière de subsistance, de protection sociale, d’infrastructures de soins abordables, de qualité d’eau et d’assainissement. Le travail du fonds fiduciaire de l’UE a été déterminant pour fournir une assistance vitale aux réfugiés fuyant la guerre en Syrie et aux pays accueillant des réfugiés. L’extension du fonds fiduciaire régional de l’UE en réponse à la crise syrienne nous permet de continuer à apporter notre soutien aux personnes dans le besoin ainsi qu’à l’ensemble de la région. » La fiche d’information sur le fonds fiduciaire régional de l’UE en réponse à la crise syrienne et le communiqué de presse complet sont disponibles en ligne.

Le vice-président exécutif Frans Timmermans et le commissaire Virginijus Sinkevičius évaluent le rapport sur l’état de l’environnement 2020 | Commission européenne – Communiqué de presse

Aujourd’hui, Frans Timmermans, vice-président exécutif en charge du Green Deal européen, et Virginijus Sinkevičius, commissaire en charge de l’environnement, des océans et de la pêche, ont présenté leur évaluation du sixième rapport sur l’état de l’environnement de l’Agence européenne pour l’environnement (AEE), aux côtés du directeur exécutif de l’agence, M. Hans Bruyninckx. Ce rapport fournit des résultats scientifiques importants et clairs qui soulignent l’urgence d’agir pour la protection de notre planète. La présidente von der Leyen a fait du Green Deal européen la priorité de sa Commission. Lors de la conférence de presse de ce matin, le vice-président exécutif Frans Timmermans a déclaré: « Le moment de publication du rapport sur l’état de l’environnement est parfaitement choisi pour nous donner l’impulsion supplémentaire dont nous avons besoin alors que nous entamons un nouveau cycle politique de cinq ans et au moment où nous nous préparons à présenter le Green Deal européen. Notre objectif est de devenir le premier continent climatiquement neutre doté d’une économie entièrement circulaire, en déployant de nouvelles technologies propres, et en aidant les citoyens à s’adapter aux nouvelles opportunités d’emploi et aux industries en transformation. Nous passerons à des systèmes de mobilité plus propres et plus efficaces ainsi qu’à une agriculture plus durable. Il s’agit d’un défi mondial urgent et d’une opportunité unique pour l’Europe. » Le commissaire Virginijus Sinkevičius a ajouté: « Le rapport sur l’état de l’environnement est un document important pour nous tous qui se soucions de l’avenir. Le bleu et le vert sont les couleurs que nous sommes prêts à suivre pour faire face à l’actuelle crise climatique et environnementale. Ce rapport nous montre le danger pour notre capital naturel, nos eaux et nos mers, nos sols, notre climat et notre air. La semaine prochaine, la Commission présentera le Green Deal européen et notre objectif clair est de renforcer la protection de l’environnement et l’économie circulaire et de tendre vers une pollution zéro. Nous pouvons fléchir la courbe, inverser les tendances présentées dans ce rapport et verdir notre avenir ensemble.

La Commission européenne organise un séminaire sur « La TVA à l’ère numérique » | Commission européenne – Communiqué de presse

Demain, vendredi, le 6 décembre, la Commission européenne tiendra une conférence sur « La TVA à l’ère numérique », à Bruxelles. La conférence est organisée par la Direction générale de la fiscalité et des douanes (DG TAXUD) et réunira des acteurs travaillant dans le domaine de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), notamment des représentants du monde universitaire, des institutions de l’UE, des membres des administrations fiscales nationales, des représentants d’entreprises et des fiscalistes. L’objectif de la conférence est de réfléchir aux opportunités et aux défis que les nouvelles technologies apportent dans le domaine de la TVA, en particulier au potentiel d’utilisation de technologies de pointe telles que la blockchain. Cet événement permettra également aux États membres de partager leurs expériences en utilisant des solutions numériques pour la déclaration, la perception et la détection de la TVA. Paolo Gentiloni, Commissaire en charge de l’économie, a déclaré: « Notre système de TVA doit entrer dans le XXIe siècle. Nous perdons chaque année des milliards en fraude à la TVA. Il est important que les États membres, ainsi que les entreprises et les administrations fiscales, travaillent ensemble et apprennent les uns des autres pour renforcer notre système de TVA et lutter contre la fraude à la TVA. » Le système de TVA commun joue un rôle important dans le marché unique européen. Il représente une source de revenus majeure et croissante pour les États membres de l’UE, avec une levée supérieure à 1,1 trillion en 2018, ce qui correspond à 7,1 % du PIB de l’UE. L’une des ressources propres de l’UE repose également sur la TVA. En tant que taxe à la consommation, c’est l’une des formes de taxation les plus favorables à la croissance. La Commission a toujours insisté pour que le système de TVA soit réformé afin de mieux le protéger contre la fraude. Des progrès ont été accomplis, mais les États membres ne sont pas encore convenus de la refonte fondamentale du système actuel, proposée par la Commission en octobre 2017 et en mai 2018. La conférence sera diffusée en ligne et plus de détails sur le programme sont disponibles ici.

RÉUNION DU COLLÈGE : Organisation et méthodes de travail de la Commission von der Leyen – pour une Union plus ambitieuse | Commission européenne – Communiqué de presse

Aujourd’hui, à l’occasion de sa première réunion collégiale, la Commission von der Leyen a présenté des décisions relatives à son organisation et à ses méthodes de travail. Elles serviront à mettre en œuvre l’agenda politique de la présidente pour les cinq ans à venir, avec comme principes cardinaux la collégialité, la transparence et l’efficacité. « Aujourd’hui j’ai présenté à mon équipe des documents–clefs qui façonneront la façon dont cette Commission va travailler, » a annoncé la présidente von der Leyen« Nous sommes la branche exécutive de l’Union européenne: nous agissons pour le peuple européen, et nous voudrions que le peuple européen sache ce que nous faisons, dans leur intérêt. » La Commission von der Leyen sera résolument géopolitique, effaçant la distinction entre affaires intérieures et extérieures, avec pour la première fois un groupe de travail spécifique préparant et coordonnant l’action du Collège en matière d’affaires étrangères. La présidente a également réitéré ses engagements en matière de parité. Vous trouverez ici les remarques de la présidente après le compte-rendu de la réunion du Collège, que vous pouvez également suivre en direct sur EbS. Un communiqué de presse sur les méthodes de travail présentées aujourd’hui est disponible en ligne. Par ailleurs, vous trouverez ici les différentes décisions présentées aujourd’hui, au sujet de l’organisation et des responsabilités des services de la Commission, de la composition des cabinets ainsi que sur I.D.E.A., le nouveau think-tank interne de la Commission.

Le commissaire Lenarčič en visite en Albanie à la suite du séisme destructeur | Commission européenne – Communiqué de presse

Suite aux entretiens de la présidente von der Leyen avec le Premier ministre albanais Edi Rama au sujet du soutien de l’UE aux personnes touchées par le récent tremblement de terre, le commissaire en charge de la gestion des crises, Janez Lenarčič, sera jeudi en Albanie. Dans le cadre de sa première mission en tant que coordinateur européen des interventions d’urgence, le commissaire Lenarčič rencontrera les experts de l’équipe européenne de protection civile, ainsi que des ingénieurs italiens et grecs, tous déployés dans le cadre du mécanisme de protection civile de l’UE. Il rencontrera le Premier ministre Edi Rama pour discuter de l’aide d’urgence actuelle et potentielle de l’UE. « Mes pensées vont à toutes les victimes et à leurs familles. L’UE apporte une solidarité concrète au peuple albanais en ce moment difficile. Je tiens à remercier les nombreux premiers intervenants, venant d’Albanie et d’autres pays Européens, qui soutiennent le pays. L’UE s’est engagée à fournir un soutien supplémentaire au besoin », a déclaré la commissaire Lenarčič. Le mécanisme de protection civile de l’UE a déployé trois équipes de recherche et de sauvetage originaires de Grèce, d’Italie et de Roumanie et a livré des générateurs, des tentes, des sacs de couchage et des kits de premiers secours de Belgique, de Slovaquie, de Roumanie et d’Autriche. En outre, le service européen de cartographie par satellite Copernicus a produit des images satellites des zones touchées.

Réutilisation de l’eau: la Commission se félicite de l’accord provisoire sur les exigences minimales en matière de réutilisation de l’eau dans l’agriculture | Commission européenne – Communiqué de presse

La Commission se félicite de l’accord provisoire conclu entre le Parlement européen et le Conseil sur les exigences minimales en matière de réutilisation de l’eau. Les nouvelles règles, proposées par la Commission en mai 2018, établiront des exigences harmonisées minimales en matière de qualité de l’eau pour la réutilisation sans danger des eaux usées urbaines traitées dans l’irrigation agricole. Virginijus Sinkevičius, commissaire chargé de l’environnement, des océans et de la pêche, a déclaré: « Grâce à cet accord provisoire, nous dotons l’UE d’un outil puissant pour relever certains défis posés par le changement climatique. Avec les économies d’eau et les mesures d’efficacité, l’utilisation d’eau récupérée dans le secteur agricole peut jouer un rôle important dans la gestion du stress hydrique et de la sécheresse, tout en garantissant pleinement la sécurité de nos citoyens. » À l’heure actuelle, la pratique de la réutilisation de l’eau n’est établie que dans quelques États membres et est déployée bien au-dessous de son potentiel. Les nouvelles règles adoptées faciliteront et encourageront l’adoption de cette pratique bénéfique, qui peut assurer un approvisionnement en eau propre plus prévisible pour les agriculteurs de l’UE et les aider à s’adapter au changement climatique et à en atténuer les effets. En fixant des exigences minimales, les nouvelles règles garantiront la sécurité des pratiques et augmenteront la confiance des citoyens dans les produits agricoles sur le marché intérieur de l’UE. L’accord provisoire doit maintenant être formellement approuvé par le Parlement européen et le Conseil de l’UE. Un communiqué de presse complet est disponible en ligne

Commission von der Leyen: ajustements des lettres de missions et des titres des portefeuilles des Vice-présidents et Commissaires | Commission européenne – Communiqué de presse

Suite à la procédure d’audition des membres de la Commission et de l’approbation du Collège par le Parlement européen, le Commission a procédé à quelques ajustements dans les titres des portefeuilles des Vice-présidents et Commissaires. Elle a également reflété le fruit des échanges avec le Parlement européen dans les lettres de missions envoyées aux Vice-Présidents et aux Commissaires, qui ont été amendées en conséquence. Vous trouverez la liste complète de ces changements dans ce mémo.

L’UE alloue 50 millions d’euros pour lutter contre Ebola et la malnutrition en République Démocratique du Congo | Commission européenne – Communiqué de presse

La Commission européenne a annoncé aujourd’hui un budget de 50 millions d’euros pour venir en aide aux personnes les plus vulnérables affectées par l’épidémie d’Ebola en République Démocratique du Congo. Le financement répondra aux besoins urgents et apportera un soutien continu à la population congolaise, notamment pour améliorer la sécurité alimentaire et l’accès à des services de santé de qualité. La commissaire aux partenariats internationaux, Jutta Urpilainen, a déclaré: «L’épidémie d’Ebola dans l’est de la République Démocratique du Congo, ainsi que la crise de sécurité alimentaire, aggravent la situation humanitaire. Nous intensifions notre soutien pour répondre aux besoins fondamentaux de la population. Notre nouvelle aide de 50 millions d’euros augmentera l’accès aux soins, améliorera la situation nutritionnelle au sein des familles, en particulier pour les enfants, et l’accès à une eau salubre ». Janez Lenarčič, commissaire chargé de la gestion des crises, a déclaré: «L’UE soutient les efforts internationaux visant à lutter contre le virus Ebola à tous les niveaux, de l’aide humanitaire au renforcement de la résilience du système de santé national en République Démocratique du Congo. Nous devons rester vigilants et faire tout ce qui est en notre pouvoir pour mettre un terme à cette épidémie ».Pour plus d’informations, retrouvez le communiqué de presse complet en ligne.