Pubaffairs news & debates

¡Celebra el Día Europeo del Multilingüismo participando en un proyecto sobre proverbios!

La Representación de la Organización Internacional de la Francofonía en la UE y PubAffairs Bruxelles se complacen en presentar el siguiente proyecto:

Los proverbios, los cuales pueden definirse como enunciados relacionados con el conocimiento popular, a menudo están relacionados con los entornos culturales específicos en los que se desarrollan, pero aún así éstos pueden asumir un significado universalizante, pues en ocasiones expresan hallazgos existenciales que unen personas más allá de sus diferencias culturales, lingüísticas, religiosas o del entorno en el que estén.

Los proverbios son testigo tanto de las diferencias y como de las similitudes que nos convierten en una comunidad, entendida ésta como un todo. Desde este punto de vista, los proverbios son uno de los elementos más bellos para la promoción y protección de las expresiones culturales.

En el mundo, y dentro de las organizaciones europeas e internacionales, donde el uso de las lenguas únicas está convirtiéndose en la tónica dominante, a veces creando más tensiones y malentendidos que comprensión mutua. Por ello sería beneficioso reconocer aquello que la diversidad lingüística tiene que ofrecernos.

Te invitamos a contribuir en la expansión de una modesta visión general de esta dialéctica universal/singular, proponiéndonos proverbios equivalentes a los dados en francés e inglés en su lengua materna cuando ésta se encuentre entre las 24 lenguas oficiales de la UE. Esto requerirá, bajo el proverbio en inglés, la versión en la lengua que tú elijas además de su traducción literal en inglés. Envíanoslo vía email a: info@pubaffairsbruxelles.eu

Nosotros seleccionaremos varios proverbios en francés que tienen ya un equivalente en inglés y nos encantaría que nos enviaras el proverbio correspondiente en tu propia lengua. Para conmemorar el Día Europeo de las Lenguas el próximo 26 de septiembre, publicaremos un libro recopilando todas las aportaciones recibidas y además organizaremos una conferencia presentando y promocionando la relevancia del multilingüismo en la Unión Europea.

Para ilustrar el concepto aquí dejamos algunos ejemplos de las equivalencias de un proverbio francés (en clave de humor):

Esapgnol

«No se puede estar en misa y repicando».

You cannot attend church and ring the bells.

Engles

« You can’t have your cake and eat it too ».

Frances

 « Vouloir le beurre et l’argent du beurre » ;

Wanting the butter and the money of the butter

Aleman

«Man kann nicht auf zwei Hochzeiten gleichzeitig tanzen».

You cannot dance in 2 marriages at the same time.

Italiano

« Non si può avere la botte piena e la moglie ubriaca».

You cannot have the barrel full and the wife drunk.

Portuguese:

« Querer sol na eira e chuva no nabal».

Wanting the sun on the barn and the rain on the turnip field.

Polish:

« Wilk syty i owca cała ».

Having the wolf satisfied and the lamb in one piece.

Greek:

« Θέλει και την πίτα ολόκληρη και το σκύλο χορτάτο».

Wanting the whole pie and the dog satisfied.

Dutch:

«twee ruggen uit een varken willen snijden»

Wanting to take two backsides on a single pig.

Hungarian:

« Olyan nincs, hogy a kecske is jól lakjék és a káposzta is megmaradjon»

Wanting to save the goat and the cabbage at the same time.

Romanian:

A avea si slanina-n pod si buzele unse

Having bacon in the attic and greased lips.

Danish:

« Man kan ikke både blæse og have mel i munden».

You cannot blow while keeping the flour in your mouth.

Lo más probable es que los proverbios que hemos elegido tengan un equivalente en su idioma. Cuéntanos también si sabes de otros proverbios con equivalentes en más de una lengua. No dudes en proponernos nuevas combinaciones. Mándanos un email a: info@pubaffairsbruxelles.eu

Aquì està la lista de proverbios seleccionados:

  • [EN] « A burnt child dreads the fire ».

[FR] Chat échaudé craint l’eau froide ;

 

  • [EN] « One swallow doesn’t make a summer ».

[FR] Une hirondelle ne fait pas le printemps ;

 

  • [EN] « A debt paid is a friend kept ».

[FR] Les bons comptes font les bons amis ;

 

  • [EN] « Better the devil you know than the devil you don’t ».

[FR] On sait ce que l’on quitte, on ne sait pas ce que l’on prend ;

 

  • [EN] «Birds of a feather flock together».

[FR] Qui se ressemble s’assemble ;

 

  • [EN] «Better alone than in bad company ».

[FR] Mieux vaut être seul que mal accompagné ; 

 

  • [EN] «If want something doing, do it yourself ».

[FR] On n’est jamais mieux servi que par soi-même ; 

 

  • [EN] «You do not tech your grandmother to suck eggs »

[FR] On n’apprend pas à nager à un canard. 

 

  • [FR] Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait ;

[EN] «Where old age is evil, youth can learn no good ».

Contamos con vuestra colaboración y esperamos vuestras respuestas!

Feiern Sie den Europäischen Tag der Sprachen indem Sie an unserem Sprichwörterprojekt teilnehmen!

Die Vertretung der Internationalen Organisation der Frankophonie bei der EU und PubAffairs Bruxelles präsentieren Ihnen das Projekt:

Sprichwörter, die als kurze Aussagen definiert werden können, die sich auf Allgemeinwissen beziehen, stehen oft in Verbindung mit ihrer speziellen kulturellen Umgebung. Dennoch, können sie universelle Bedeutung annehmen, da sie manchmal existentielle Erkenntnisse ausdrücken, die Menschen, trotz ihrer unterschiedlichen Kulturen, Sprachen, Religionen und Umgebungen vereinen.

Gleichzeitig zeugen sie aber auch von Unterschieden und Gemeinsamkeiten gleichermaßen, welche uns zu einer Gemeinschaft als solche machen. Aus dieser Perspektive betrachtet, sind sie eines der schönsten Mittel zur Förderung und Erhaltung kultureller Ausdrucksvielfalt.

In einer Welt und innerhalb europäischer und internationaler Organisationen, wo die Verwendung einer einzelnen Sprache immer deutlicher zunimmt, wo manchmal mehr Spannungen und Missverständnisse entstehen, als gegenseitiges Verständnis, wäre es anerkennenswert, was sprachliche Vielfalt zu bieten hat.

Deshalb laden wir Sie ein an dieser bescheidenen Sammlung universeller/einzigartiger Redekunst mitzuwirken und diese zu erweitern, indem Sie Äquivalente der aufgelisteten französischen und englischen Sprichwörter in Ihrer eigenen Muttersprache, einer der 24 offiziellen EU Sprachen, nennen.

Dies erfordert, dass Sie das englische Sprichwort und dessen Version in Ihrer Sprache nennen und diese wiederum wörtlich ins Englische übersetzen. Nutzen Sie dafür bitte unsere E-Mail Adresse: info@pubaffairsbruxelles.eu.

Wir wählen mehrere französische Sprichwörter mit ihrer englischen Entsprechung aus und würden uns freuen, wenn Sie uns das jeweilige Sprichwort in Ihrer eigenen Sprache zukommen lassen. Mit Hinblick auf den Europäischen Tag der Sprachen am 26. September, werden wir all Ihre Antworten sammeln und in einem Buch zusammenfassen. Im Zuge dessen werden wir eine Konferenz veranstalten, bei der wir die Relevanz von Vielsprachigkeit in der EU verdeutlichen und fördern möchten.

Um das Konzept zu veranschaulichen, finden Sie hier ein Beispiel für eine französisches Sprichwort (achten Sie auf die humorvollen Vergleiche)

Deutsch:

«Man kann nicht auf zwei Hochzeiten gleichzeitig tanzen».

Englisch:

« You can’t have your cake and eat it too ».

Französisch:

 « Vouloir le beurre et l’argent du beurre » ;

Wanting the butter and the money of the butter

You cannot dance in 2 marriages at the same time.

Italienisch:

« Non si può avere la botte piena e la moglie ubriaca».

You cannot have the barrel full and the wife drunk.

Spanisch:

«No se puede estar en misa y repicando».

You cannot attend church and ring the bells.

Portugiesisch:

« Querer sol na eira e chuva no nabal».

Wanting the sun on the barn and the rain on the turnip field.

Polnisch:

« Wilk syty i owca cała ».

Having the wolf satisfied and the lamb in one piece.

Griechisch:

« Θέλει και την πίτα ολόκληρη και το σκύλο χορτάτο».

Wanting the whole pie and the dog satisfied.

Niederländisch:

«twee ruggen uit een varken willen snijden»

Wanting to take two backsides on a single pig.

Ungarisch:

« Olyan nincs, hogy a kecske is jól lakjék és a káposzta is megmaradjon»

Wanting to save the goat and the cabbage at the same time.

Rumänisch:

A avea si slanina-n pod si buzele unse

Having bacon in the attic and greased lips.

Dänisch:

« Man kan ikke både blæse og have mel i munden».

You cannot blow while keeping the flour in your mouth.

Es ist sehr wahrscheinlich, dass die Sprichwörter, die wir ausgewählt haben, Äquivalente in Ihrer Sprache haben. Teilen Sie uns diese mit! Wenn Ihnen noch andere Sprichwörter einfallen, die Entsprechungen in mehr als einer Sprache haben, scheuen Sie sich nicht uns eine neue Kombination vorzuschlagen. Dies können Sie an folgende E-Mail Adresse tun: info@pubaffairsbruxelles.eu.

Hier finden Sie Liste mit ausgewählten Sprichwörtern:

  • [EN] « A burnt child dreads the fire ».

[FR] Chat échaudé craint l’eau froide ;

  • [EN] « One swallow doesn’t make a summer ».

[FR] Une hirondelle ne fait pas le printemps ;

  • [EN] « A debt paid is a friend kept ».

[lit.]  „Eine bezahlte Schuld ist ein zufriedener Freund.

[FR] Les bons comptes font les bons amis;

  • [EN] « Better the devil you know than the devil you don’t ».lit.

[FR] On sait ce que l’on quitte, on ne sait pas ce que l’on prend ; 

  • [EN] «Birds of a feather flock together».

[FR] Qui se ressemble s’assemble ;

  • [EN] «Better alone than in bad company ».

[FR] Mieux vaut être seul que mal accompagné ; 

  • [EN] «If want something doing, do it yourself ».

[FR] On n’est jamais mieux servi que par soi-même ; 

  • [EN] «You do not teach your grandmother to suck eggs »

[FR] On n’apprend pas à nager à un canard. 

  • [EN] «Where old age is evil, youth can learn no good ». 

[FR] Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait ;

Wir freuen uns auf Ihre Antworten.

Célébrez la journée européenne du multilinguisme en participant à un projet sur les proverbes!

La Représentation de l’Organisation internationale de la Francophonie auprès de l‘UE et PubAffairs Bruxelles sont ravis de vous présenter le projet :

Les proverbes, que l’on peut définir comme de courts énoncés d’une vérité de bon sens ou d’un conseil populaire, sont à la fois propres à chaque culture par les éléments qu’ils empruntent à l’environnement, mais disent aussi l’universel en ce sens qu’ils expriment souvent des constats existentiels sur lesquels se rencontrent les hommes par-delà les cultures, les langues, les religions, et les environnements.

Ils témoignent simultanément de ce qui nous différencie et de ce qui nous unit dans la communauté des hommes. Ils sont à ce titre l’une des plus belles expressions des enjeux attachés à la promotion et à la protection des expressions culturelles. Ils illustrent la richesse de la différence, la subtilité de l’altérité, et souvent la facétie de la sagesse ancestrale.

Dans un monde, et dans des Institutions européennes et internationales, dans lesquels l’usage d’une langue de plus en plus monopolistique crée peut-être plus de malentendus que d’ententes, plus de tension que de compréhension, il est bon de reprendre conscience de ce que porte en elle la diversité linguistique et donc les régimes multilingues.

Nous vous proposons de contribuer à étoffer un modeste aperçu de cette dialectique universel/singulier en proposant des équivalents dans les langues que vous maîtriser, parmi les 24 officielles de l’UE, des proverbes en français et en anglais déjà répertoriés.

Il s’agirait de disposer sous le proverbe en français, la version dans la langue cible choisie, avec sa traduction littérale en français. Vous pouvez nous contacter à l’adresse mél suivant : info@pubaffairsbruxelles.eu

Nous avons sélectionné plusieurs proverbes français qui ont une équivalence en anglais et nous aimerions que vous nous envoyiez l’équivalent de ces proverbes dans votre langue. À l’occasion de la journée européenne du multilinguisme le 26 septembre prochain, nous publierons un ouvrage rassemblant toutes les réponses reçues et organiserons une conférence de présentation et de promotion des enjeux du multilinguisme dans l’UE.

Pour illustrer le concept, voici par exemple l’exercice pour le proverbe français (observez la drôlerie savoureuse de la comparaison…) :

  • « Vouloir le beurre et l’argent du beurre » ;

Anglais :

« You can’t have your cake and eat it too ».

Vous ne pouvez pas avoir votre gâteau et le manger en même temps.

Allemand :

«Man kann nicht auf zwei Hochzeiten gleichzeitig tanzen».

On ne peut pas danser à deux mariages en même temps.

Italien :

« Non si può avere la botte piena e la moglie ubriaca».

On ne peut pas avoir le fût/tonneau plein et la femme ivre.

Espagnol :

«No se puede estar en misa y repicando».

On ne peut pas être à la messe et sonner les cloches.

Portugais :

« Querer sol na eira e chuva no nabal».

Vouloir du soleil sur la grange et de la pluie sur le champ de navets.

Polonais :

« Wilk syty i owca cała ».

Avoir le loup rassasié et l’agneau en un morceau.

Grec :

« Θέλει και την πίτα ολόκληρη και το σκύλο χορτάτο».

Vouloir la tarte entière et le chien rassasié.

Néerlandais :

«twee ruggen uit een varken willen snijden»

Vouloir prélever deux dos d’un seul cochon.

Hongrois :

« Olyan nincs, hogy a kecske is jól lakjék és a káposzta is megmaradjon»

Vouloir ménager la chèvre et le chou en même temps.

Roumain :

A avea si slanina-n pod si buzele unse

Avoir le lard au grenier et les lèvres graissées.

Danois :

« Man kan ikke både blæse og have mel i munden».

On ne peut pas souffler tout en gardant de la farine dans la bouche.

Il est fort probable que les proverbes que nous avons choisis aient un équivalent dans votre langue. Faites-le nous savoir ! Si vous visualiser d’autres proverbes ayant des équivalents dans plusieurs langues, n’hésitez pas à proposer une nouvelle combinaison à abonder. Vous pouvez nous contacter à l’adresse mél suivant : info@pubaffairsbruxelles.eu

Voici la liste des proverbes sélectionnés :

  • Chat échaudé craint l’eau froide ;

[EN] « A burnt child dreads the fire ».

  • Une hirondelle ne fait pas le printemps ;

[EN] « One swallow doesn’t make a summer ».

  • Les bons comptes font les bons amis ;

[EN] « A debt paid is a friend kept ».

  • On sait ce que l’on quitte, on ne sait pas ce que l’on prend ;

[EN] « Better the devil you know than the devil you don’t ».

  • Qui se ressemble s’assemble ;

[EN] «Birds of a feather flock together».

  • Mieux vaut être seul que mal accompagné ; 

[EN] «Better alone than in bad company ».

  • On n’est jamais mieux servi que par soi-même ; 

[EN] «If want something doing, do it yourself ».

  • On n’apprend pas à nager à un canard. 

[EN] «You do not tech your grandmother to suck eggs »

  • Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait ;

[EN] «Where old age is evil, youth can learn no good »

Album photos | Débat | Le dialogue interculturel dans l’Union européenne : quelles perspectives à l’horizon ?

INVITATION | Le dialogue interculturel dans l’Union européenne : quelles perspectives à l’horizon ? (18 juin)

 

 

 

 

 

Nous sommes heureux de vous inviter au débat organisé par PubAffairs Bruxelles et la Représentation Permanente de l’Organisation Internationale de la Francophonie auprès de l’UE sur la question du dialogue interculturel dans l’UE et ses perspectives pour le futur avec nos orateurs M.me Catherine Magnant, Conseillère, Culture et Créativité, Commission européenne, M. Élie Barnavi, Professeur à l’Université de Tel Aviv, titulaire du prix «Grand prix de la Francophonie de l’Académie française», M. Alberto Alemanno, Professeur, Titulaire de la Chaire Jean Monnet en droit européen et régulation du risque, HEC, M.me Oriane Calligaro, Professeure, ESPOL Lille, professeure invitée au Collège de l’Europe  et co-directrice de la revue « Politique européenne », M. Renaud Denuit, Écrivain et Éditorialiste pour Agence Europe et M. Conny Reuter, Secrétaire Général, Solidar.

M. Stephane Lopez, Ambassadeur, Représentant de l’Organisation Internationale de la Francophonie auprès de l’UE, tiendra un discours d’introduction.

Le débat sera modéré par M.me Florence Autret, Correspondante de La Tribune à Bruxelles.

 

À propos du débat

Le dialogue interculturel peut être défini comme un processus sociétal qui consiste en un échange ouvert et respectueux entre des individus, groupes et organisations ayant des visions du monde différentes. En effet, à la différence du multiculturalisme qui privilégie la préservation de cultures distinctes, le dialogue interculturel vise à établir des liens et des points communs entre différentes personnes et communautés, tout en favorisant la compréhension et l’interaction. Si l’interculturalisme a été reconnu par les institutions européennes et internationales comme essentiel pour éviter les conflits, la marginalisation ou l’éloignement entre citoyens et pour favoriser la cohésion sociale, cette approche de la gestion de la diversité culturelle est souvent méconnue dans le débat public européen. Comme le «Livre blanc» sur le dialogue interculturel du Conseil de l‘Europe le souligne, «le dialogue interculturel peut servir plusieurs objectifs, dans le cadre de l’objectif primordial qui est de promouvoir le respect des droits de l’homme, la démocratie et l’État de droit». Toutefois, le même texte relève que «les approches traditionnelles de la gestion de la diversité culturelle ne sont plus adaptées aux sociétés qui connaissent un niveau de diversité sans précédent et en constant développement».

L’absence de prise en compte des fortes divergences culturelles entre les États membres, au-delà de l’affirmation passive, et un peu convenue, de la maxime européenne: «Unité dans la diversité», et une politique culturelle parent pauvre de l’action communautaire, commencent à sérieusement poser problème. On peut légitimement se demander si cette situation n’est pas en grande partie à l’origine des différends communautaires, qui voient des affrontements entre les différents espaces culturels de l’Union européenne : Europe centrale et des Balkans, Europe hanséatique, Europe gréco-latine, dont les ressortissants ont des représentations très différentes de la dette, de l’immigration, etc., sources d’affrontement au Conseil. S’y ajoute le fait que les conséquences de la crise financière dans l’Union européenne ont accru l’animosité politique et sociale des peuples, alors que la progressive digitalisation de la société a augmenté la possibilité d’échanger et de diffuser les informations et les idées comme jamais auparavant.

Dans ce contexte, l’absence d’une prise en compte pensée de l’interculturalité européenne conduit à développer des perceptions stéréotypées et à établir un climat de méfiance et de tension parmi les Européens, ainsi qu’entre ces derniers et les citoyens du reste du monde. Si les Européens ne sont pas en mesure de se comprendre entre eux, on voit mal comment ils pourraient appréhender les peuples des autres continents. Sans surprise, le Livre blanc du Conseil de l’Europe remarque que « la disparition du dialogue au sein des sociétés et entre elles a pu, dans certains cas, offrir un terrain favorable à l’émergence et à l’exploitation par certains d’idées extrémistes».

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) est née de la vocation au dialogue des Cultures ; forte de ses 88 États et gouvernements, répartis sur les 5 continents, elle en a l’expérience quotidienne.

À propos de votre participation

L’évènement commencera avec une réception à 19h00, suivie par un débat à 19h30.

Nous espérons avoir le plaisir de vous voir le 18 Juin à 19h00 dans les locaux de The Office, rue d’Arlon, 80, Bruxelles.

Cet évènement sera régi par la règle de Chatham House. Les participants sont libres d’utiliser les informations reçues, mais ni l’identité ni l’affiliation des participants ne peuvent être révélées. Pour cette raison, sauf autorisation expresse de PubAffairs Bruxelles, le tournage et/ou l’enregistrement des débats est strictement interdit.

A la fin de chaque débat, les participants sont invités à continuer la discussion autour d’un verre dans une ambiance conviviale.

 

RÉSUMÉ | Débat | La croissance économique de l’Afrique subsaharienne : quel rôle pour l’Europe ?

Le 2 avril 2019, PubAffairs Bruxelles et la la Représentation permanente de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) auprès de l’Union européenne ont organisé un débat d’idées qui portait sur la croissance économique de l’Afrique subsaharienne au cours duquel sont intervenus Mme Erica Gerretsen, Chef d’unité Coopération internationale et politique de développement, Commission européenne, S.E. Abdellahi Kebd, Ambassadeur de Mauritanie auprès de l’Union européenne, Dr. San Bilal, Chef du programme ‘Commerce, investissement et finances’, Centre européen de gestions des politiques de développement (ECDPM), M Emmanuel Tuchscherer, Directeur des Affaires européennes, Engie, M Paul Frix, Directeur général honoraire, Ministère belge des Affaires étrangères et de la coopération au développement.

M David Bongard, Représentant permanent adjoint de l’Organisation Internationale de la Francophonie auprès de l’Union européenne, a tenu un discours d’introduction.

Le modérateur était Thierno Seydou, Associé, Conseiller Senior pour l’Afrique, Schuman Associates.

Lire le reste de cette entrée

Album photos | Débat | La croissance économique de l’Afrique subsaharienne: quel rôle pour l’Europe ?

INVITATION | La croissance économique de l’Afrique subsaharienne: quel rôle pour l’Europe ? (2 Avril)

 

 

 

 

 

Nous sommes heureux de vous inviter au débat organisé par PubAffairs Bruxelles et la Représentation Permanente de l’Organisation Internationale de la Francophonie auprès de l’UE sur le rôle de l’Union européenne dans les enjeux liés à la croissance économique de l’Afrique subsaharienne avec nos orateurs M.me Erica Gerretsen, Chef d’unité, Coopération internationale et politique de développement, Commission européenne, S.E. M. Abdellahi Kebd, Ambassadeur de Mauritanie auprès de l’Union européenne, M. Paul Frix, Directeur général honoraire, Ministère belge des Affaires étrangères et de la Coopération au développement, Dr. San Bilal, Chef du programme « Commerce, investissement et finances », Centre européen de gestion des politiques de développement (ECDPM) et M. Emmanuel Tuchscherer, Directeur, Affaires Publiques Européennes, Engie.

Le débat sera modéré par M. Thierno Seydou DIOP, Associé, Conseiller Senior pour l’Afrique, Schuman Associates.

M. Stephane Lopez, Ambassadeur, Représentant de l’Organisation Internationale de la Francophonie auprès de l’UE, tiendra un discours d’introduction.

 

À propos du débat

Les relations entre l’Europe et l’Afrique subsaharienne ont récemment gagné de l’importance dans le débat public européen, notamment en raison du phénomène migratoire, rarement perçu de manière positive. Malgré cette perception, il a été reconnu par plusieurs institutions internationales qu’entre 2000 et 2017, l’économie de cette zone du globe a progressé au rythme annuel d’environ 5%, et le FMI a récemment estimé qu’entre 2018 et 2023 les perspectives de croissance de l’Afrique subsaharienne seront parmi les plus prometteuses au niveau mondial. Ce paradoxe entre représentations et dynamisme économique met en lumière la méconnaissance chez beaucoup des opportunités offertes par le continent à l’heure actuelle et des nombreuses à venir. En reconnaissant le lien inextricable entre l’UE et l’Afrique dans son discours sur l’état de l’Union de septembre 2018, le président Jean-Claude Juncker a proposé que l’UE « approfondisse ses relations économiques et commerciales avec l’Afrique par une politique axée sur les investissements et la création d’emplois ».

L’Union européenne est de fait le premier partenaire commercial du continent africain en sachant que 2017 a vu 36 % du commerce de marchandises de l’Afrique se réaliser avec l’Union, pour une valeur de 243,5 milliards d’euros. En outre, l’UE reste le marché du monde le plus ouvert aux exportations africaines. Le discours du président Juncker avait suivi le sommet entre l’Union africaine et l’Union européenne d’Abidjan en 2017, organisé afin de relancer le partenariat entre l’Afrique et l’UE et visant à renforcer la coopération économique, le développement durable, ainsi que la paix des deux continents. Les deux partenaires se sont en effet engagés à travailler ensemble sur le long terme et de manière stratégique, conscients que dans un monde de plus en plus interconnecté, leurs intérêts communs devraient comprendre aussi les enjeux du changement climatique.

Toutefois, malgré les signaux encourageants et les progrès en termes de croissance, l’Afrique subsaharienne est loin de représenter un environnement stable et prospère pour ses habitants. La majorité des progrès réalisés sur le continent peuvent être attribués à la croissance économique constante de la région et aux stratégies de réduction de la pauvreté mises en place. En effet, si l’Afrique subsaharienne a connu au cours des vingt dernières années un développement économique remarquable qui a contribué à réduire la pauvreté, les niveaux de croissance n’ont pas été suffisants pour générer une transformation structurelle et irriguer toutes les couches des sociétés. Si d’un coté, plusieurs commentateurs ont souligné le besoin d’investissements dans des secteurs tels que les infrastructures, la technologie et l’éducation, de l’autre, d’autres ont remarqué qu’il reviendra à l’Afrique d’inventer son propre modèle de développement, fondé sur une politique économique plus autonome et une véritable participation de la société civile.

Dans tous les cas, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), qui compte quelque 30 États africains, demeure très attentive à la relation de l’Afrique envers l’UE.

L’évènement commencera avec une réception à 19h00, suivie par un débat à 19h30.

Nous espérons avoir le plaisir de vous voir le 2 Avril à 19h00 dans les locaux de The Office, rue d’Arlon, 80, Bruxelles.

Cet évènement sera régi par la règle de Chatham House. Les participants sont libres d’utiliser les informations reçues, mais ni l’identité ni l’affiliation des participants ne peuvent être révélées. Pour cette raison, sauf autorisation expresse de PubAffairs Bruxelles, le tournage et/ou l’enregistrement des débats est strictement interdit.

A la fin de chaque débat, les participants sont invités à continuer la discussion autour d’un verre dans une ambiance conviviale.

RÉSUMÉ | Débat | Pourquoi le populisme est-il actuellement populaire, dans l’Union européenne et ailleurs dans le monde ?

Le 6 février 2019, PubAffairs Bruxelles et la Représentation permanente de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) auprès de l’Union européenne ont organisé un débat d’idées sur la question de la popularité du ‘populisme’ dans l’Union européenne et ailleurs dans le monde, avec M. Philippe Herzog, Président fondateur de Confrontations Europe, M. Jérôme Creel, Directeur des études de l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) – Science Po et Professeur associé à ESCP Europe, M. Renaud Denuit, Éditorialiste à Agence Europe et M. Arthur Borriello, Chercheur au Centre d’Étude sur la vie Politique (CEVIPOL) – ULB. M. Stephane Lopez, Ambassadeur, Représentant de l’Organisation Internationale de la Francophonie auprès de l’UE, a tenu un discours d’introduction. Le débat était modéré par Gabriel Gresillon, Correspondant pour les Échos.

Lire le reste de cette entrée

Album photos | Débat | Pourquoi le populisme est-il actuellement populaire, dans l’Union européenne et ailleurs dans le monde ?