Coronavirus: La Commission formule des orientations pour garantir la continuité du transport de produits essentiels par avion | Commission européenne – Communiqué de presse

La Commission européenne invite les États membres de l’UE à soutenir les opérations de fret aérien pendant la crise du coronavirus. Les nouvelles orientations recommandent des mesures opérationnelles et organisationnelles pour assurer la continuité des transports essentiels, notamment pour les fournitures médicales et le personnel.

La commissaire aux transports, Mme Adina Vălean, a déclaré à cette occasion: «Le fret aérien représente environ 35 % du commerce mondial en valeur et constitue un élément fondamental du transport de marchandises. Il maintient le fonctionnement des chaînes d’approvisionnement mondiales pour bon nombre des matériaux de très grande valeur, et constitue un complément critique au transport de marchandises par voie terrestre ou maritime. Nous proposons des mesures concrètes pour assurer la continuité de ces services, en utilisant notamment des avions de transport de passagers. Les produits sensibles au facteur temps, tels que les médicaments, doivent être acheminés par les airs. Les orientations adoptées ce jour contiennent également des recommandations visant à supprimer ou à appliquer de manière flexible les interdictions de vols de nuit ou les restrictions de créneaux horaires dans les aéroports, ainsi que des mesures spéciales pour le personnel effectuant des opérations de fret aérien.»

Les mesures consistent notamment à inviter les États membres à octroyer des droits de trafic temporaires pour des opérations supplémentaires de transport de fret en provenance de l’extérieur de l’UE qui seraient normalement soumises à des restrictions, même lorsque ces opérations sont effectuées avec des avions de transport de passagers. Il est également recommandé aux États membres de supprimer temporairement les interdictions de vols de nuit et/ou les restrictions de créneaux horaires dans les aéroports pour les opérations essentielles de fret aérien et de faciliter l’utilisation d’avions de transport de passagers pour les opérations destinées au seul transport de fret. Les équipages de ces aéronefs devraient être exemptés des restrictions de déplacement s’ils ne présentent pas de symptômes.

Il est primordial que les aéroports ouverts disposent de capacités suffisantes de manutention du fret aérien et mettent en place des mesures particulières pour le personnel affecté au transport de marchandises.

Ces mesures exceptionnelles seront temporaires et limitées à la durée de la crise du coronavirus.

Toute restriction incompatible avec le droit de l’Union doit être levée. La Commission invite également tous les pays tiers à s’abstenir de toute restriction inutile applicable aux opérations de fret aérien, en particulier celles incompatibles avec les accords en vigueur, dans un souci commun d’assurer la continuité de la chaîne d’approvisionnement pour les biens de première nécessité, y compris les produits hautement spécialisés urgents et critiques tels que les fournitures médicales.

Contexte

Il est vital pour l’économie et pour la lutte contre la COVID-19 que les services de fret aérien soient assurés de manière continue et sans interruption. Les chaînes d’approvisionnement européennes et mondiales dépendent de leur fonctionnement. Il faut, par conséquent, que le fret aérien permette d’acheminer de manière continue des produits tels que les denrées alimentaires, les fournitures médicales ainsi que d’autres produits essentiels au fonctionnement des chaînes d’approvisionnement sensibles. Les lignes directrices relatives aux mesures de gestion des frontières visant à protéger la santé publique et à garantir la disponibilité des biens et des services essentiels adoptées par la Commission le 16 mars 2020 insistent sur le principe de garder toutes les frontières intérieures de l’UE ouvertes pour le transport de marchandises et de garantir le fonctionnement des chaînes d’approvisionnement des produits de première nécessité. Les États membres devraient mettre pleinement en œuvre ces lignes directrices à tous les points de passage aux frontières intérieures.

La communication sur la mise en œuvre des voies réservées, adoptée par la Commission européenne le 23 mars 2020, vise à garantir la continuité des mouvements de marchandises dans un esprit de coopération dans toute l’UE afin d’assurer l’acheminement rapide, sans aucun retard, de toutes les marchandises, y compris, mais pas uniquement, des produits de première nécessité tels que les denrées alimentaires et les fournitures médicales.

Pour en savoir plus:

Réaction de l’UE face à l’épidémie de coronavirus

Vue d’ensemble des mesures nationales par pays

Communication sur la mise en œuvre des voies réservées