Coronavirus: la Commission lance un appel à partenariats innovants en matière de réaction et de relance entre les régions de l’UE | Commission européenne – Communiqué de presse

Aujourd’hui, la Commission européenne a lancé un appel à manifestation d’intérêt pour des partenariats thématiques visant à piloter des projets d’innovation interrégionaux qui soutiennent les efforts de réaction et de relance à la suite de la pandémie de coronavirus. L’objectif de cet appel est d’aider les régions à saisir les opportunités nées de la crise, à accroître leur résilience et à s’appuyer sur la transformation écologique et numérique pour relancer les secteurs les plus touchés, comme la santé et le tourisme.

Elisa Ferreira, commissaire chargée de la cohésion et des réformes, a déclaré à ce propos: «Inspiré du succès d’actions pilotes analogues destinées à stimuler l’innovation et la compétitivité au niveau régional, le lancement de cet appel constitue un exemple supplémentaire de la capacité et de la volonté de l’Union européenne de soutenir les économies locales en ces temps difficiles. L’accent mis sur la santé, le tourisme, la durabilité et la numérisation répond parfaitement aux priorités de la Commission et à la réaction nécessaire pour contrer les effets de la crise du coronavirus.»

Cet appel lancé par la Commission européenne s’adresse aux partenariats transnationaux d’autorités régionales et d’autres parties prenantes (universités, centres de recherche, grappes d’entreprises et PME, notamment) ayant un intérêt à piloter des partenariats d’innovation interrégionaux, destinés à faciliter la commercialisation et l’intensification de projets d’innovation interrégionaux et à encourager les entreprises à investir.

L’appel soutiendra des partenariats interrégionaux dans quatre domaines thématiques. Le premier partenariat, pour le développement de la chaîne de valeur médicale, portera sur les produits et dispositifs médicaux permettant de faire face au coronavirus à tous les niveaux de la chaîne de valeur, c’est-à-dire de la conception à la distribution. Le deuxième partenariat, pour la sûreté et la gestion des déchets médicaux, concerne les questions d’économie circulaire dans le domaine de la santé. Le troisième partenariat sera axé sur des projets visant à encourager le tourisme durable et numérique, tandis que le quatrième visera à développer les technologies de l’hydrogène dans les régions à forte intensité de carbone, par exemple en convertissant les mines de charbon, les fonderies ou les installations de production existantes.

Prochaines étapes

D’ici à la fin de 2021, chaque partenariat sélectionné devra avoir défini une série d’actions visant à accélérer la pénétration des innovations et à faciliter la commercialisation et l’intensification des projets d’investissement interrégionaux. Les partenariats sélectionnés devront également avoir analysé les obstacles financiers et juridiques à la commercialisation et à l’intensification des projets et établi des liens avec d’autres programmes et initiatives de l’UE. En outre, les actions sélectionnées devront être menées en collaboration avec des partenariats établis dans d’autres domaines couverts par les trois plateformes thématiques de spécialisation intelligente.

Contexte

Le 18 juillet 2017, la Commission européenne a adopté la communication intitulée «Renforcer l’innovation dans les régions d’Europe: stratégies pour une croissance résiliente, inclusive et durable» [COM (2017) 376 final]. C’est dans ce contexte que l’action pilote sur les projets d’innovation interrégionaux a été proposée.

À la suite de l’appel à manifestation d’intérêt lancé par la Commission, huit partenariats interrégionaux* ont été sélectionnés fin 2017, coordonnés par une ou plusieurs régions. Un partenariat sur les batteries a ultérieurement été ajouté.

Les neuf partenariats ont bénéficié du soutien des équipes spéciales de la Commission, associant des experts de plusieurs services thématiques. Ces experts ont fourni des conseils sur la meilleure manière de combiner différents fonds de l’UE pour financer des projets d’innovation, ainsi que sur l’élaboration d’un plan d’affaires et d’investissement bancable.

Outre cet appui concret de la Commission, chaque partenariat a pu bénéficier d’un service de conseil externe d’une valeur maximale de 100 000 € au titre du Fonds européen de développement régional (FEDER) pour des activités de démonstration, d’intensification et de commercialisation.

Au vu de cette expérience positive, la Commission a décidé de suivre la même approche afin d’encourager les régions à unir leurs forces pour faire face à la pandémie de coronavirus.

L’appel à manifestation d’intérêt restera ouvert pendant 6 semaines, soit jusqu’au 7 septembre 2020 (à 23h00 — heure de Bruxelles). Le budget total, issu du Fonds européen de développement régional, alloué à la mise en place des quatre partenariats thématiques est de 400 000 € (jusqu’à 100 000 € par partenariat).

Pour en savoir plus

Lien vers l’appel

Lien vers la déclaration de confidentialité

* Les domaines concernés par ces partenariats étaient l’impression 3D, la bioéconomie, la cybersécurité, l’économie circulaire dans le secteur de la fabrication, l’agriculture de haute technologie, l’énergie marine renouvelable, les bâtiments durables, la traçabilité et les mégadonnées dans l’agroalimentaire. Un partenariat sur les matériaux avancés pour les batteries a été ajouté ultérieurement.