Deux ans après son entrée en application, l’accord commercial entre l’UE et le Canada confirme ses bénéfices | Commission européenne – Communiqué de presse

Entré en vigueur provisoirement depuis deux ans aujourd’hui, l’Accord économique et commercial global (AECG) confirme son impact bénéfique concret pour l’Union européenne et le Canada. En 2018, les exportations de marchandises de l’Union européenne vers le Canada ont augmenté de 15% soit 5,3 milliards d’euros comparé à la moyenne des exportations sur les trois années précédentes. La commissaire européenne chargée du commerce, Cecilia Malmström, dans un discours prononcé lors du séminaire organisé aujourd’hui à Bruxelles par des organisations représentant des entreprises canadiennes et européennes pour marquer ce deuxième anniversaire, a dit : « Les premiers signes sont prometteurs. L’accord montre que l’UE et le Canada sont prêts à défendre un commerce mondial ouvert. Notre attention se porte maintenant sur la mise en œuvre. En pratique, cela signifie qu’il faut que nous nous assurions que ces nouvelles opportunités bénéficient au plus grand nombre, et que nos engagements communs par rapport à l’égalité des sexes, le climat et les droits des travailleurs soient respectés. » Parmi les principaux bénéficiaires de l’accord comptent : le secteur pharmaceutique avec une augmentation d’exportations de 29%, le secteur de machines et d’appareils mécaniques avec une augmentation de 16% et le secteur automobile avec une augmentation de 11%. En ce qui concerne les produits agro-alimentaires, les exportations de l’UE vers le Canada ont augmenté de 7% en 2018, soit 231 millions d’euros, plaçant le Canada en 8ème position des destinataires d’exportations agricoles en provenance de l’Union européenne. Les exportations de fromage ont augmenté de 33%, les pâtes et pâtisseries de 16% et le vin de 10%. Le discours est disponible en ligne. Plus d’informations sont disponibles sur le site web de l’AECG.