Équipe Europe : la moitié des 38,5 milliards d’euros de la réponse globale au coronavirus a déjà été déployée | Commission européenne – Communiqué de presse

Les membres de l’équipe d’Europe ont accru leurs engagements en vue de la reprise mondiale dans le cadre de la pandémie de COVID-19. Le montant total de l’aide annoncée aujourd’hui se chiffre désormais à 38,5 milliards d’euros, dont 50 % ont été contractés et décaissés à ce jour. La part des institutions de l’UE (Commission européenne et Banque européenne d’investissement) s’élève à 21 milliards d’euros, avec un taux de dépense de 53 %. Le paquet vise les besoins humanitaires liés à la pandémie, les services sanitaires essentiels, la reprise économique et les mesures de soutien social.

Le haut représentant/vice-président pour la politique étrangère et de sécurité, Josep Borrell, a fait la déclaration suivante: «L’Union européenne a démontré qu’elle était un partenaire fiable et indispensable dans la lutte mondiale contre la crise de la COVID-19. Qu’il s’agisse des personnes vulnérables ou des petites entreprises, nombreux sont celles et ceux à travers le monde à avoir déjà bénéficié de notre engagement commun grâce à l’équipe d’Europe. Nous avons montré que la coopération et les partenariats sont essentiels pour une reprise mondiale et que seule une action collective nous permettra de bâtir un monde meilleur après la COVID-19.»

Jutta Urpilainen, la commissaire chargée des partenariats internationaux, a déclaré ce qui suit: «Nous avons franchi aujourd’hui un nouveau cap dans la réponse collective apportée par l’équipe d’Europe; cette réponse se chiffre désormais à 38,5 millions d’euros et préparera la voie à une reprise durable. Cela montre que nous sommes plus forts ensemble, d’une manière plus efficace et plus cohérente, pour mieux répondre aux besoins de nos partenaires. Nous élaborons une réponse mondiale pour donner des perspectives durables aux citoyens, aujourd’hui et dans les années à venir, et pour construire des sociétés plus inclusives et plus résilientes.»

Les réalisations de l’équipe d’Europe et l’avenir

L’action de l’équipe d’Europe, qui associe des ressources de l’UE, de ses États membres, de la Banque européenne d’investissement et de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, est décisive dans trois domaines clés: la réaction d’urgence face aux besoins humanitaires; le renforcement des systèmes de santé et relatifs à l’eau et à l’assainissement; et la gestion des conséquences socio-économiques de la crise.

Pour ce qui concerne la réaction d’urgence face aux besoins humanitaires, l’équipe d’Europe a mis en œuvre plus de 80 % des fonds, soit un total de 2,86 milliards d’euros dépensés sur 3,49 milliards engagés. Parmi ses actions, au Botswana, l’équipe d’Europe, en collaboration avec les sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et la société de la Croix-Rouge du Botswana, a fourni des équipements de protection individuelle (EPI) et des fournitures médicales, dont 40 000 masques chirurgicaux et 6 250 masques respiratoires N95, des thermomètres infrarouges, des nettoyants et des désinfectants.

Elle est également intervenue dans les pays partenaires d’Europe orientale, où l’UE a fourni plus de 11 millions d’articles pour des équipements de protection individuelle (EPI), du matériel médical et des tests de diagnostic aux professionnels de la santé de première ligne. Sur ces 11 millions de pièces, l’Ukraine en a reçu plus de 1 million destinées à des EPI, à des tests améliorés pour les laboratoires COVID-19 et à la formation des professionnels de la santé. Dans les Balkans occidentaux, l’UE a fourni 10 millions de pièces pour des EPI, plus de 80 000 tests COVID-19, 300 appareils de ventilation, des ambulances et du matériel de surveillance pour les services de soins intensifs.

Le pont aérien humanitaire de l’UE a assuré 68 vols à destination de 21 pays d’Afrique, d’Asie et des Amériques, permettant ainsi d’acheminer plus de 1 150 tonnes d’équipements médicaux et humanitaires vitaux et de transporter 1 700 membres du personnel médical et humanitaire ainsi que d’autres passagers.

Dans le domaine de la santé, de l’eau et de l’assainissement, l’équipe d’Europe a mobilisé environ 40 % des fonds pour assurer la fourniture d’équipements et de services de protection de la vie, soit un total de 3,11 milliards d’euros dépensés sur 8,37 milliards d’euros engagés. L’équipe d’Europe soutient, par exemple, la relance sanitaire au Burkina Faso, où l’appui budgétaire de l’UE contribue à financer des infrastructures sanitaires et à préserver des services publics qui sont essentiels pour les populations les plus touchées par la crise. Au Bangladesh, les mesures de l’équipe d’Europe soutiennent les communautés d’accueil bangladaises vulnérables et les réfugiés rohingya dans le district de Cox’s Bazar en menant des actions dans les domaines de la santé, de la nutrition, de l’eau et de l’assainissement. Citons parmi les autres actions de l’équipe d’Europe, le soutien aux plans d’intervention agricole en Sierra Leone et au Togo, l’aide aux entreprises de l’agroalimentaire en Arménie et en Moldavie et les actions pour faire face au risque accru d’insécurité alimentaire et de malnutrition dû à l’impact de la pandémie sur les moyens de subsistance, les systèmes alimentaires et les chaînes d’approvisionnement.

En outre, pour surmonter les conséquences socio-économiques de la crise, l’équipe d’Europe a déjà débloqué la moitié des fonds, soit un total de 13,26 milliards d’euros dépensés sur 26,63 milliards d’euros engagés. Elle a notamment apporté un appui budgétaire urgent au Ghana afin de laisser une marge de manœuvre budgétaire pour la fourniture de services de base tels que l’éducation et la santé, soutenu des microentreprises et des petites entreprises au moyen de prêts dans les Balkans occidentaux et les pays du voisinage, utilisé des programmes existants de soutien aux petites et moyennes entreprises (PME) au Honduras, et soutenu l’emploi dans le secteur des PME en Afrique du Sud. Les actions se sont également concentrées sur l’aide aux systèmes de protection sociale destinés à défendre les membres les plus vulnérables de la société, comme au Malawi et en Gambie au moyen d’un programme de transferts sociaux en espèces, ou au Timor-Oriental en mettant l’accent sur le renforcement des services publics.

Des travaux sont également en cours pour mettre en place de futures initiatives de l’équipe d’Europe, qui consisteront en de projets de grande envergure susceptibles d’induire des transformations dans les pays partenaires, y compris dans le cadre de l’instrument de voisinage, de coopération au développement et de coopération internationale envisagé (IVCDCI). Les membres de l’équipe d’Europe coordonnent étroitement et procéderont de manière conjointe et inclusive à l’élaboration, à la mise en œuvre et au suivi des initiatives de l’équipe d’Europe au cours du prochain cycle de programmation.

Contexte

L’ensemble de mesures de l’équipe d’Europe a été lancé le 8 avril 2020 afin de soutenir les pays partenaires de l’UE dans la lutte contre la pandémie de COVID-19 et ses répercussions. Le soutien financier initialement promis s’élevait à 20 milliards d’euros environ et combinait des ressources provenant de l’UE, de ses États membres et d’institutions financières, en particulier la Banque européenne d’investissement et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement.

Au 1er novembre 2020, l’équipe d’Europe avait mobilisé 38,5 milliards d’euros et versé 19,23 milliards d’euros en paiements.

Pour en savoir plus:

Page web et chiffres de l’équipe d’Europe