Eurostat: Structure de la dette publique en 2018 – Dette principalement détenue par les non-résidents dans la moitié des États membres de l’UE, les échéances initiales à long terme prévalent nettement | Commission européenne – Communiqué de presse

Des différences importantes peuvent être observées dans l’Union européenne (UE) s’agissant du secteur détenteur de la dette publique. Parmi les États membres pour lesquels des données sont disponibles, la proportion la plus élevée de la dette publique détenue par les non-résidents en 2018 a été enregistrée à Chypre (76%), suivie par la Lettonie (74%) et la Lituanie (73%). À l’inverse, la plus grande part de la dette détenue par le secteur des sociétés financières résidentes a été enregistrée au Danemark (72%), devant la Suède (70%) et l’Italie (65%). D’une manière générale au sein des pays membres de l’UE, moins de 10% de la dette était détenue par les secteurs non-financiers résidents (sociétés non-financières, ménages et institutions sans but lucratif au service des ménages), à l’exception de Malte (25%), la Hongrie (22%), le Portugal (13%) ainsi que l’Irlande (11%). Un communiqué de presse Eurostat est à votre disposition en ligne.