Fonds de solidarité de l’UE: la Commission accorde un soutien financier à la Croatie à la suite du tremblement de terre | Commission européenne – Communiqué de presse

La Commission annonce aujourd’hui un premier décaissement d’un montant de 88,9 millions € au titre du Fonds de solidarité de l’UE (FSUE) en faveur de la Croatie, à la suite du tremblement de terre dévastateur qui a frappé la ville de Zagreb et ses environs le 22 mars 2020. Elle contribue ainsi aux efforts déployés par le pays pour venir en aide à la population et rétablir les infrastructures et les services essentiels.

Mme Elisa Ferreira, commissaire européenne chargée de la cohésion et des réformes, a déclaré à ce propos: «La Croatie et sa capitale ont subi l’une des catastrophes naturelles les plus graves jamais survenues depuis plus d’un siècle, laquelle a causé de lourds dégâts et d’importantes perturbations. De plus, elle a eu lieu à un moment où la population souffrait déjà des effets de la pandémie de COVID-19 et du confinement. La décision adoptée aujourd’hui vise à alléger la lourde charge qui pèse sur le pays et témoigne une fois de plus de la solidarité de l’Union en ces temps difficiles.»

L’avance, la plus élevée jamais versée au titre du FSUE, parviendra à la Croatie dans les prochains jours. Entre-temps, la Commission achève son analyse de la demande présentée par les autorités croates et proposera un montant d’aide définitif, qui devra ensuite être approuvé par le Parlement européen et le Conseil.

Contexte

Le 22 mars 2020, un important tremblement de terre a frappé Zagreb et ses environs. Très rapidement, le mécanisme de protection civile de l’UE a été activé pour fournir une réponse d’urgence, mobilisant tentes, matelas, dispositifs de chauffage et sacs de couchage provenant de Slovénie, de Hongrie, d’Autriche et d’Italie pour être rapidement expédiés vers les zones touchées. La Commission a également fourni un soutien aux opérations de sauvetage et d’évaluation des dommages par l’intermédiaire des services de gestion d’urgence Copernicus de l’Union. La Croatie a ensuite présenté une demande complète d’intervention du Fonds de solidarité de l’Union européenne le 11 juin 2020, dans le délai réglementaire de 12 semaines à compter de la date de la catastrophe.

Le FSUE soutient les États membres de l’Union et les pays en voie d’adhésion en leur offrant un soutien financier après une catastrophe naturelle grave. Depuis sa création en 2002, le Fonds a été mobilisé à la suite de 88 catastrophes de natures diverses, notamment des inondations, des incendies de forêts, des tremblements de terre, des tempêtes et des sécheresses. À ce jour, 24 pays (23 États membres et 1 pays en voie d’adhésion) ont bénéficié d’une aide, dont certains à plusieurs reprises, pour un montant supérieur à 5 milliards €. En réponse à la pandémie de COVID-19 et à la crise sanitaire qui y est associée, l’Union a récemment étendu le champ d’application du FSUE pour couvrir les urgences majeures en matière de santé publique, et le niveau maximal de l’avance a été porté de 30 à 100 millions €.

Pour en savoir plus:

Fonds de solidarité de l’UE

Liste de toutes les interventions du FSUE (jusqu’à la fin de l’année 2019)