La Commission autorise l’Italie à apporter un soutien supplémentaire aux producteurs de vin | Commission européenne – Communiqué de presse

Aujourd’hui, la Commission a adopté une décision autorisant l’Italie à apporter un soutien supplémentaire aux producteurs de vin dans la région du Piémont par une distillation de crise. Seuls les vins ayant une indication géographique protégée (IGP) ou une appellation d’origine protégée (AOP) pourront bénéficier de cette aide. Cette mesure vise à réduire les stocks de vin, libérer des capacités de stockage et rétablir l’équilibre entre l’offre et la demande sur le marché vitivinicole italien affecté par la crise de coronavirus. L’Italie a déjà introduit la distillation du vin en cas de crise dans son programme national de soutien au secteur vitivinicole pour 2020. Mais jusqu’à présent, cette mesure ne pouvait bénéficier, ou que très peu, au Piémont, l’une des régions italiennes les plus touchées par les conséquences de la pandémie, car elle n’est pas applicable aux vins ayant une IGP ou AOP. En effet, 94% des vins piémontais ont une telle protection. Grâce à la décision d’aujourd’hui, les paiements nationaux couvriront les coûts de la distillation de crise dans cette région italienne. La livraison de vin aux distilleries sera volontaire. Le vin sera distillé en alcool utilisé à des fins industrielles, y compris la désinfection, ou à des fins pharmaceutiques ou énergétiques. Le budget national alloué à cette mesure s’élève à €4 million, avec une aide entre €6.5 et €12.5 par hectolitre de vin destiné à être distillé. En tout, il est estimé que 84 000 hectolitres de vin seront distillés. Cette décision vient s’ajouter à un ensemble de mesures exceptionnelles de soutien au secteur vitivinicole adoptées par la Commission le 7 juillet 2020.