La Commission et le Fonds mondial œuvrent ensemble pour lutter contre le sida, la tuberculose et le paludisme à travers le monde | Commission européenne – Communiqué de presse

Le commissaire en charge de la coopération internationale et du développement, Neven Mimica, participe, à Lyon aujourd’hui et demain, aux côtés de dirigeants mondiaux, à une conférence des donateurs du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme dans le monde. La Commission européenne ya contribué à hauteur de 550 millions d’euros pour la période 2020-2022, comme annoncé lors de la réunion du G7 il y a un mois. À cette occasion, le commissaire Mimica a déclaré: « Malgré des progrès remarquables, le sida, la tuberculose et le paludisme continuent de menacer les populations à travers le monde. La bonne nouvelle est que ces épidémies peuvent être éradiquées. Mais nous devons mieux travailler ensemble à tous les niveaux pour mettre en place des systèmes de santé plus solides et plus efficaces pour tous. C’est pourquoi l’UE a décidé d’intensifier la lutte et s’est engagée avec une contribution de 550 millions d’euros. » L’engagement de l’UE à hauteur de 550 millions d’euros représente une augmentation de 15% par rapport au précédent engagement pour la période 2017-2019 (475 millions d’euros). Collectivement, les contributions de l’UE et de ses États membres représentent près de 50% de toutes les ressources reçues par le Fonds mondial, contribuant ainsi à sauver des millions de vies. Dans les pays où le Fonds mondial investit, plus de 27 millions de vies ont été sauvées et le nombre de personnes qui meurent du sida, de la tuberculose et du paludisme a été réduit d’un tiers. En 2017 seulement, les investissements du Fonds mondial ont permis de traiter 17,5 millions de personnes séropositives avec des antirétroviraux, mais aussi de traiter cinq millions de tuberculeux et de distribuer 197 millions de moustiquaires. À l’occasion de cette conférence, le commissaire Mimica rencontrera également Bill Gates pour discuter de la coopération future de l’Union européenne et de la fondation Bill and Melinda Gates.