L’Union européenne présente ses avancées sur la voie du développement durable | Commission européenne – Communiqué de presse

Aujourd’hui, lors du Forum politique de haut niveau des Nations unies pour le développement durable qui se tient à New York, l’UE a réaffirmé sa ferme volonté de mettre en œuvre le programme de développement durable des Nations unies à l’horizon 2030 – une feuille de route commune à l’échelle de la planète pour un monde pacifique et prospère, dont le leitmotiv est le bien-être humain sur une planète saine.

Lors d’une manifestation prévue à cet effet, l’Union européenne et la présidence finlandaise ont évalué les progrès réalisés dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD) du programme à l’horizon 2030 en Europe et au travers de la coopération internationale de l’UE.

Frans Timmermans, premier vice-président, a déclaré: «Le programme à l’horizon 2030 de l’ONU est le plan global dont nous avons besoin pour accroître le bien-être humain et bâtir des économies et des sociétés réellement vertes et inclusives. En Europe, nous renforçons nos efforts collectifs pour traduire les objectifs de développement durable en actions concrètes pouvant être mesurées et contrôlées. Au cours des cinq prochaines années, la Commission européenne devrait intégrer totalement les ODD dans notre modèle de gouvernance économique. Il n’y a pas de temps à perdre, car c’est l’avenir de nos enfants et petits-enfants qui est en jeu. L’Union doit à présent passer à la vitesse supérieure.»

Et Neven Mimica, commissaire chargé de la coopération internationale et du développement, d’ajouter: «L’Union européenne et ses États membres ont été aux avant-postes lors de l’adoption du programme à l’horizon 2030, et nous sommes en première ligne lorsqu’il s’agit d’en faire une réalité. Ensemble, nous pouvons faire encore plus et encore mieux. En travaillant en partenariat avec les pays en développement, au sein du système multilatéral solide, nous pouvons éradiquer la pauvreté, accélérer le progrès sur la voie d’un développement durable et réussir dans notre ambition de ne laisser personne sur le côté.»

Karmenu Vella, commissaire chargé de l’environnement, des affaires maritimes et de la pêche, a déclaré, quant à lui: «Nous ne pourrons offrir un avenir commun, prospère et durable à tout un chacun que si nous intégrons les dimensions sociales, économiques et environnementales dans la trame de nos politiques et de notre développement à venir.La transition vers une croissance économique et une compétitivité écologiquement durables ne peut réussir que si elle promeut les droits sociaux et le bien-être pour tous.»

L’Union européenne s’est déjà engagée dans une transition vers une économie à faibles émissions de carbone, neutre pour le climat, économe en ressources et circulaire – tout en garantissant l’égalité sociale et l’inclusion. L’Union a également mis les ODD au cœur de son action extérieure et a aligné l’ensemble de ses activités de développement sur le programme à l’horizon 2030 de l’ONU au travers de son nouveau consensus européen pour le développement.

De nombreux problèmes liés à la durabilité sont toutefois devenus de plus en plus pressants et de nouvelles difficultés sont apparues, mettant en péril le bien-être humain, la prospérité économique, notre société et notre environnement. Afin d’accélérer la réalisation des ODD ambitieux et interdépendants, l’Union européenne souligne sa volonté de revoir systématiquement la mise en œuvre du programme à l’horizon 2030 et son suivi.

Contexte

Le 25 septembre 2015, l’Assemblée générale des Nations unies a adopté un ensemble de 17 objectifs de développement durable visant à mettre fin à la pauvreté, à protéger la planète et à assurer la prospérité pour tous.

Le 30 janvier 2019, la Commission européenne a présenté le document de réflexion sur une Europe durable à l’horizon 2030, qui fait le bilan des progrès accomplis en Europe et dégage les priorités nécessaires pour aller de l’avant: développer une économie totalement circulaire, mettre en place un système alimentaire durable, rendre l’énergie, la mobilité et l’environnement bâti plus verts et axer tous nos outils de politique horizontale, depuis l’éducation et la numérisation jusqu’à la finance et la fiscalité, sur une transition vers un modèle durable. Le document de réflexion souligne qu’il n’y a pas de durabilité sans durabilité sociale; c’est pourquoi il est capital de faire en sorte que la transition vers un modèle durable soit socialement équitable, au bénéfice de tous et sans oublier personne.

Le premier rapport de synthèse conjoint sur la mise en œuvre du consensus européen pour le développement, présenté officiellement lors de l’événement organisé aujourd’hui, montre combien l’Union européenne et ses États membres ont progressé sur la voie du développement durable grâce à leur coopération au développement avec les pays partenaires, tout en renforçant leurs partenariats avec les Nations unies et d’autres organisations multilatérales, la société civile et le secteur privé. Ainsi, il fait état de progrès notables dans la lutte contre l’extrême pauvreté grâce à davantage d’actions conjointes de l’UE, la promotion de l’égalité entre les hommes et les femmes et l’amélioration des services de santé pour des millions de personnes à travers le monde. Il souligne aussi que l’UE et ses États membres ont déboursé plus de 20 milliards € rien qu’en 2017 pour soutenir les pays en développement dans leurs efforts visant à lutter contre le changement climatique et à s’y adapter. Grâce à son soutien en faveur de l’énergie durable, l’Union est en passe de fournir un accès à l’énergie à quelque 40 millions de personnes, auquel s’ajoute une réduction annuelle des émissions de CO2 de 15 millions de tonnes environ.

Le rapport de suivi d’Eurostat sur les progrès réalisés pour atteindre les ODD dans le cadre de l’Union européenne constitue un outil majeur pour évaluer les progrès accomplis dans la réalisation des ODD par l’Union européenne et ses États membres. Il permet aussi de mettre en évidence le caractère transversal et interdépendant des ODD.

Le rapport 2019 de l’UE sur la cohérence des politiques pour le développement expose les progrès de l’UE en matière de formulation des politiques qui tiennent compte dès le départ des répercussions sur les pays en développement, ce qui est un aspect central de la mise en œuvre effective du programme à l’horizon 2030.

Pour en savoir plus

Fiche d’information

Rapport de synthèse conjoint

Page web sur l’UE et les objectifs de développement durable

Forum politique de haut niveau (FPHN) de l’ONU

Rapport 2019 de l’UE sur la cohérence des politiques pour le développement