Pêche en eaux profondes : la Commission propose des mesures de conservation des stocks dans le nord-est de l’Atlantique | Commission européenne – Communiqué de presse

La Commission a proposé aujourd’hui des totaux admissibles de captures (TAC), basés sur des avis scientifiques, pour trois stocks d’eau profonde pour 2021 et 2022, afin de permettre une pêche restreinte. Les stocks en question – grenadier de roche dans le Skagerrak et le Kattegat, dorade rouge dans les eaux ibériques, et sabre noir dans le golfe de Gascogne, les eaux ibériques et les Açores – sont exclusivement pêchés par les États membres, dans les eaux de l’UE. La proposition d’aujourd’hui comprend une interdiction générale de la pêche aux requins d’eau profonde, une restriction supplémentaire par rapport aux années précédentes où des prises accessoires limitées étaient autorisées dans des conditions spécifiques. Virginijus Sinkevičius, commissaire en charge de l’environnement, des océans et de la pêche, a déclaré : « La proposition d’aujourd’hui poursuit nos efforts de longue date en faveur d’une exploitation prudente des espèces d’eau profonde dans les eaux de l’UE. À la suite de l’accord politique responsable, conclu lundi au Conseil, et concernant les stocks de la mer Baltique, le moment est venu de nous engager de façon pragmatique en faveur de la santé des stocks de poissons d’eau profonde. Ces stocks d’eaux profondes sont un élément clé de nos écosystèmes marins et nous devons poursuivre et intensifier nos efforts pour les protéger. » Si les pêcheries d’eau profonde représentent moins de 1 % de tous les poissons capturés dans le nord-est de l’Atlantique, la majorité de ces espèces sont très vulnérables et mettent beaucoup de temps à arriver à maturité. Conformément à l’avis scientifique de précaution du Conseil international pour l’exploration de la mer (CIEM) et de l’obligation pour les pêcheurs de débarquer toutes les captures, la Commission propose aujourd’hui la diminution suivante des possibilités de pêche : moins 20 % pour la dorade rouge dans les eaux ibériques, moins 25 % pour le sabre noir dans le golfe de Gascogne et moins 90 % pour le grenadier de roche dans le Skagerrak et le Kattegat. Plus d’informations sont disponibles ici.