Sécurité routière : 4 000 tués en moins sur les routes de l’UE en 2020, le taux de mortalité tombant à un niveau historiquement bas | Commission européenne – Communiqué de presse

La Commission européenne a publié aujourd’hui les chiffres préliminaires sur la mortalité routière en 2020. Selon les estimations, 18 800 personnes ont été tuées lors d’un accident de la route l’année dernière, soit une baisse annuelle sans précédent de 17 % par rapport à 2019. Cela signifie que près de 4 000 vies ont été épargnées sur les routes de l’UE en 2020 par rapport à 2019. La diminution des volumes de trafic, en raison de la pandémie de COVID-19, a eu une incidence évidente, bien que non mesurable, sur le nombre de tués sur les routes.

La commissaire aux transports, Mme Adina Vălean, a déclaré à ce propos: «Avec près de 4 000 décès en moins sur les routes de l’UE en 2020 par rapport à 2019, nos routes restent les plus sûres au monde. Néanmoins, nous sommes en deçà de notre objectif pour la dernière décennie et une action commune est nécessaire pour empêcher un retour aux niveaux antérieurs à la COVID. Dans notre stratégie pour une mobilité durable et intelligente, nous avons réaffirmé notre volonté de mettre en œuvre la stratégie de l’UE en matière de sécurité routière et de ramener à un niveau proche de zéro le nombre de décès pour tous les modes de transport.»

Les routes de l’UE sont de loin les plus sûres au monde

Au cours de la décennie précédente (2010 à 2020), le nombre de tués a chuté de 36 %, soit en deçà de l’objectif de réduction de 50 % fixé pour cette décennie. Toutefois, avec 42 décès pour 1 million d’habitants, l’UE demeure le continent où les routes sont les plus sûres au monde. À titre de comparaison, la moyenne mondiale est supérieure à 180.

Selon les chiffres provisoires, 18 États membres ont enregistré une mortalité historiquement faible en 2020. À l’échelle de l’UE, les décès ont diminué en moyenne de 17 % par rapport à 2019, bien que cette réduction soit loin d’être uniforme, les baisses les plus importantes (de 20 % ou plus) ayant été observées en Belgique, en Bulgarie, au Danemark, en Espagne, en France, en Croatie, en Italie, en Hongrie, à Malte et en Slovénie. En revanche, cinq États membres (Estonie, Irlande, Lettonie, Luxembourg et Finlande) ont enregistré une augmentation des décès, bien que leur nombre tende à fluctuer d’une année à l’autre dans les petits pays.

Sur une période plus longue, le nombre de décès sur les routes européennes a chuté de 36 % entre 2010 et 2020, ce qui est inférieur à l’objectif de l’UE de 50 %. Seule la Grèce (54 %) a dépassé l’objectif. Elle est suivie par la Croatie (44 %), l’Espagne (44 %), le Portugal (43 %), l’Italie (42 %) et la Slovénie (42 %). Au total, neuf États membres ont enregistré des baisses de 40 % ou plus.

Si l’évolution sans précédent constatée en 2020 a entraîné certains changements dans le classement des taux de mortalité par pays, c’est en Suède que les routes restent les plus sûres (18/million), tandis que la Roumanie (85/million) a enregistré le taux le plus élevé en 2020. La moyenne de l’UE était de 42/million.

Les effets de la pandémie sont difficiles à mesurer

La diminution des volumes de trafic en raison de la pandémie de COVID-19 a eu une incidence évidente, bien que non mesurable, sur le nombre de tués sur les routes. Toutefois, des données préliminaires montrent que, aux États-Unis par exemple, les accidents mortels ont augmenté en 2020 malgré la diminution des volumes de trafic. Les données disponibles dans certains pays de l’UE font effectivement aussi état d’une augmentation des prises de risques, notamment des excès de vitesse, pendant les périodes de confinement.

Impact de la Covid-19 sur la mobilité urbaine

Le vélo est devenu beaucoup plus populaire et de nombreuses villes du monde ont (temporairement) réaffecté l’espace routier aux cyclistes et aux piétons. Cette évolution encourageante peut avoir une incidence positive considérable sur la qualité de l’air et le changement climatique, mais elle engendre de nouveaux défis en matière de sécurité routière.

À l’échelle de l’UE, environ 70 % des accidents mortels dans les zones urbaines touchent des usagers vulnérables, parmi lesquels les piétons, les motocyclistes et les cyclistes. La question de la sécurité routière en milieu urbain est donc une priorité essentielle et la Commission veut faire en sorte que la sécurité routière soit prise en compte à tous les stades de la planification de la mobilité urbaine. La sécurité routière sera un élément important de la nouvelle initiative sur la mobilité urbaine qui sera présentée par la Commission dans le courant de l’année. De ce point de vue, deux capitales européennes, Helsinki et Oslo, ont franchi une étape importante en parvenant à zéro décès pour les piétons et les cyclistes en 2019, citant la réduction de la vitesse comme facteur essentiel dans cette avancée.

Contexte

Ces chiffres sont publiés à l’occasion de la conférence de l’UE sur résultats en matière de sécurité routière, qui réunit des décideurs politiques, des représentants de la société civile et des professionnels de la sécurité routière afin d’évaluer l’état de la situation dans le domaine de la sécurité routière dans l’UE et de réfléchir à la meilleure manière de prendre les prochaines mesures dans le cadre de la campagne «Vision zéro».

La déclaration de Stockholm de février 2020 a ouvert la voie à un nouvel engagement politique mondial avec la résolution de l’Assemblée générale des Nations unies sur la sécurité routière qui déclare la période 2021-2030 comme deuxième «Décennie d’action pour la sécurité routière» et qui définit un nouvel objectif de réduction pour 2030. À cet égard, l’UE avait déjà pris l’initiative et s’était fixé un nouvel objectif de réduction de moitié des décès — et, pour la première fois, des blessés graves également — d’ici à 2030. Ces objectifs ont été fixés, en 2018 et 2019, dans le plan d’action stratégique sur la sécurité routière et le cadre d’action de l’UE pour la sécurité routière pour la période 2021-2030 de la Commission qui définissent aussi des plans ambitieux en matière de sécurité routière afin de parvenir à une mortalité nulle sur les routes d’ici à 2050 («Vision zéro»). À cette fin, des indicateurs de performance clés ont été définis pour la sécurité des routes et des bords de route; des véhicules sûrs; une utilisation sûre de la route, y compris une vitesse sûre, une conduite sobre, la prévention des facteurs induisant une distraction au volant et l’utilisation de ceintures de sécurité et d’équipements de protection; et des soins rapides et efficaces après l’accident.

Pour en savoir plus

Statistiques de la sécurité routière pour 2020: que révèlent les chiffres?

Travaux de la Commission en matière de sécurité routière et statistiques européennes de la sécurité routière et analyse

 Nombre de tués sur les routes par million d’habitants — données provisoires pour 2020*

  2010 2019 2020 Variation en % entre 2019 et 2020 Variation en % entre 2010 et 2020
EU-27 67 51 42 -17 % -36 %
Belgique 78 56 44 -22 % -40 %
Bulgarie 105 90 67 -26 % -40 %
Tchéquie 77 58 48 -16 % -35 %
Danemark 46 34 27 -22 % -39 %
Allemagne 45 37 33 -11 % -25 %
Estonie 59 39 45 15 % -24 %
Irlande 47 29 30 6 % -30 %
Grèce 113 64 54 -16 % -54 %
Espagne 53 37 29 -21 % -44 %
France 64 50 39 -21 % -36 %
Croatie 99 73 58 -20 % -44 %
Italie 70 53 40 -25 % -42 %
Chypre 73 59 54 -8 % -20 %
Lettonie 103 69 74 7 % -35 %
Lituanie 95 67 63 -6 % -41 %
Luxembourg 64 36 42 18 % -19 %
Hongrie 74 62 46 -25 % -39 %
Malte 31 32 21 -31 % -15 %
Pays-Bas 32 34 31 -8 % 1 %
Autriche 66 47 38 -19 % -39 %
Pologne 103 77 65 -15 % -37 %
Portugal 80 63 52 -18 % -43 %
Roumanie 117 96 85 -12 % -31 %
Slovénie 67 49 38 -22 % -42 %
Slovaquie 69 50 45 -9 % -33 %
Finlande 51 38 40 4 % -19 %
Suède 28 22 18 -14 % -29 %
 
Suisse 42 22 26 21 % -31 %
Norvège 43 20 18 -11 % -54 %
Islande 25 17 22 33 % 0 %

Il y a eu un décès au Liechtenstein en 2020 (zéro en 2010 et 2019).

Le 15 avril, la Communauté des transports a publié des données similaires sur les décès en 2020 pour les participants de la région des Balkans occidentaux (https://www.transport-community.org/wp-content/uploads/2021/04/Annual-Statistics-2020.pdf).

Les chiffres de 2020 reposent sur des données provisoires pour certains pays et pourront faire l’objet de modifications mineures lorsque les données définitives seront publiées à l’automne 2021. Les pourcentages de variation dans le tableau sont calculés à partir du nombre absolu de décès, et non du taux par million d’habitants.