Systèmes informatiques européens pour la migration, la gestion des frontières et la sécurité : la commissaire Johansson participera à la conférence d’eu-LISA | Commission européenne – Communiqué de presse

Demain, le 26 novembre, la commissaire chargée des affaires intérieures, Ylva Johansson, prononcera une allocution d’ouverture lors de la conférence annuelle de l’Agence européenne pour la gestion opérationnelle des systèmes d’information à grande échelle au sein de l’espace de liberté, de sécurité et de justice (eu-LISA), rassemblant le personnel de l’Agence et des hauts fonctionnaires des États membres, et organisée avec la présidence allemande du Conseil de l’Union européenne. La commissaire Johansson a déclaré : « L’expérience du confinement nous a tous fait prendre pleinement conscience du fait que nous chérissons notre liberté de voyager et de circuler. Avec eu-LISA, nous travaillons à préparer une mobilité plus fluide dans le monde de l’après-coronavirus, afin de faciliter les déplacements tout en renforçant la sécurité. » Par ses travaux sur le développement et la gestion de systèmes d’information pour la migration, la gestion des frontières et la sécurité, eu-LISA est l’épine dorsale numérique de l’espace de liberté, de sécurité et de justice et contribue au bon fonctionnement de l’espace Schengen. eu-LISA met actuellement au point de nouveaux systèmes d’information. Il s’agit notamment du système d’entrée/de sortie de l’UE (EES), qui remplacera l’apposition manuelle de cachets sur les passeports des ressortissants de pays tiers qui se rendent dans l’UE, ce qui permettra d’accélérer les contrôles aux frontières extérieures de l’UE, d’améliorer la détection de la fraude documentaire et de la fraude à l’identité et de mieux contrôler les courts séjours non autorisés de ressortissants de pays tiers. Il s’agit également du système européen d’information et d’autorisation concernant les voyages (ETIAS), qui permet l’examen préalable des voyageurs exemptés de l’obligation de visa. La conférence examinera également les travaux en cours visant à faire en sorte que les systèmes d’information en matière de migration, de gestion des frontières et de sécurité deviennent interopérables d’ici à 2023, ce qui fournira aux garde-frontières les informations dont ils ont besoin pour savoir qui franchit les frontières de l’UE. La conférence se tiendra entièrement en ligne. Vous pouvez la suivre en direct ici.